QUILLARD ou QUILLIARD François [Pseudonyme dans la Résistance : Jean]

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 19 juillet 1902 à Frampas (Haute-Marne), mort en action le 16 juin 1944 à Asson (Basses-Pyrénées, Pyrénées-Atlantiques) ; résistant du Corps franc Pommiès (CFP) homologué FFI.

François QUILLIARD
François QUILLIARD
Jean-François JOLY photographie sous licence d’usage CC BY-NC-SA 2.0.

François Quilliard parfois orthographié QUILLARD était le fils de Charles, Augustin Quilliard, propriétaire, et de Marie, Françoise, Genevière Chatel, son épouse. Il épousa Marguerite, Georgette Gerbault le 29 août 1929 à Cousances-aux-Forges (Meuse).
À sa naissance, la famille habitait à Frampas (Haute-Marne), lieu-dit "La Brie". En 1921, Augustin et François Quilliard déclaraient être agriculteurs.
François Quilliard avait été élève de l’I.A.B. (Institut d’Agriculture de Beauvais).
Il fit la campagne de 1939-1940 avec le grade de maréchal-des-logis-chef et il obtint la Croix de guerre 1939-1945.
Fait prisonnier en 1940, il s’évada et entra ensuite dans la Résistance comme volontaire au Corps franc Pommiès dans le bataillon de Carrère et la compagnie Vernet ou Vidal, avec le pseudonyme "Jean". Ses services furent homologués du 1er janvier 1943 au 16 juin 1944.
Il était domicilié 40, avenue Trespoey, à Pau (Basses-Pyrénées, Pyrénées-Atlantiques).
Il fut tué dans un engagement sur le plateau d’Ixou, à Asson, en limite des départements des Basses-Pyrénées et des Hautes-Pyrénées. Une mention marginale sur l’acte de naissance indique comme lieu de décès Louvie-Juzon (Basses-Pyrénées, Pyrénées-Atlantiques).
Il obtint la mention « Mort pour la France » et fut homologué adjudant des Forces françaises de l’intérieur (FFI).
Il est inhumé à Frampas (Haute-Marne).
Son nom figure sur le monument aux morts, à Frampas (Haute-Marne), sur l’annuaire des Anciens Elèves de l’Institut Supérieur d’Agriculture, à Beauvais (Oise), sur le Mémorial Corps franc Pommiès, à Castelnau-Magnoac (Hautes-Pyrénées) et le monument commémoratif du bataillon Vernet, à l’entrée du cimetière de Langelle, à Lourdes (Hautes-Pyrénées).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article248058, notice QUILLARD ou QUILLIARD François [Pseudonyme dans la Résistance : Jean] par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 13 mai 2022, dernière modification le 13 mai 2022.

Par Jean-Louis Ponnavoy

François QUILLIARD
François QUILLIARD
Jean-François JOLY photographie sous licence d’usage CC BY-NC-SA 2.0.

SOURCE : Service historique de la Défense, AVCC, Caen, Cote AC 21 P 135466 (nc), SHD, Vincennes GR 16 P 495750 (nc) et GR 19 P 64/27 page 13.— Arch. Dép. Haute-Marne, recensement, Frampas, 1921, p.3.— Mémoire des Hommes.— Mémorial Genweb.— Geneanet.— Acte de naissance n°3.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément