SICAMOIS Pierre, Maurice, Jacques

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 5 août 1918 à Pau (Basses-Pyrénées, Hautes-Pyrénées), mort en action le 7 juin 1944 à Goudon (Hautes-Pyrénées) ; résistant du Corps franc Pommiès (CFP) homologué FFI.

Pierre, Maurice, Jacques Sicamois était le fils de Paul, Maurice Sicamois, négociant à Rufisque (Sénégal), et de Bernardine, Louise, Marie Vaque, son épouse. C’était le troisième d’une fratrie de quatre.
Il entra dans la Résistance au Corps franc Pommiès, bataillon des Hautes-Pyrénées, compagnie de Lavarène. Ses services sont homologués à partir du 1er janvier 1943.
Il épousa Denise Tissier en 1943, le couple eut un enfant.
Il fut tué à l’ennemi le 7 juin 1944, en bordure de la R.D.21, à Goudon (Hautes-Pyrénées).
Il obtint la mention « Mort pour la France » et fut homologué adjudant des Forces françaises de l’intérieur (FFI) à titre posthume avec prise de rang au 1er juin 194 (Arrêté du 8 mai 1947, paru au JORF du 15 mai 1947, p. 4508).
Son nom figure sur le monument commémoratif de la Résistance, à Bagnères-de-Bigorre (Hautes-Pyrénées), sur le monument commémoratif, à Goudon et sur le Mémorial Corps franc Pommiès, à Castelnau-Magnoac (Hautes-Pyrénées).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article248059, notice SICAMOIS Pierre, Maurice, Jacques par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 13 mai 2022, dernière modification le 13 mai 2022.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Service historique de la Défense, AVCC, Caen, Cote AC 21 P 156136 (nc) et Vincennes GR 16 P 547600 (nc) ; GR 19 P 65/2, p. 46.— Mémoire des Hommes.— Mémorial genweb.— JORF, Gallica.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément