BAUER Alfred

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 2 novembre 1895 à Romanswiller (Bas-Rhin), exécuté sommairement le 17 août 1944 à Buzet, aujourd’hui Buzet-sur-Tarn (Haute-Garonne) ; représentant de commerce ; victime civile.

Juif, Alfred Bauer était le fils d’Auscher Bauer et de Sophie Schumacher, son épouse.
Ses parents, qui habitaient Saint-Dié (Vosges), furent tous deux déportés à Auschwitz (Allemagne, Pologne) par le convoi n°71 qui partit de Drancy le 13 avril 1944. Ils furent assassinés dès leur arrivée.
Avant la guerre, célibataire, il habitait à Metz (Moselle) et exerçait la profession de représentant de commerce.
Sans doute réfugié dans le sud-ouest après l’invasion, il était en 1944 interné à la prison Saint-Michel, à Toulouse (Haute-Garonne) depuis une date que nous ignorons, probablement parce qu’il était juif.
Le 17 août 1944, il fut extrait de la prison avec 53 autres prisonniers et ils furent tous conduits en camion vers la forêt de Buzet, aujourd’hui Buzet-sur-Tarn (Haute-Garonne) où ils furent fusillés puis brûlés dans une grange.
Le lendemain, les habitants de Buzet recueillirent leurs restes qui furent enterrés dans trois cercueils au cimetière de la Commune.
Le nom d’Alfred Bauer figure sur le monument commémoratif aux Israélites victimes du nazisme à Portet-sur-Garonne (Haute-Garonne).
La base de données de Yad Vashem à Jérusalem (Israël) permet de consulter une feuille de témoignage rédigée par son frère Jules.
Le Mémorial de la Shoah à Paris et Yad Vashem le recensent parmi les victimes de la Shoah.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article248124, notice BAUER Alfred par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 15 mai 2022, dernière modification le 15 mai 2022.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : AVCC, Caen, AC 21 P 422 119 (nc). — ajpN Arrestation dans le département de la Haute-Garonne en 1939-1945.— Commune de Buzet-sur-Tarn, Les tragédies de BUZET (juillet-août 1944).— Mémorial François Verdier ETÉ 1944 : LES MASSACRES DE BUZET-SUR-TARN. — Mémoire des hommes.— Site du Mémorial de la Shoah, Paris.— Yad Vashem, Jérusalem (Israël).— État civil (acte de naissance n° 28).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément