ROSIER Théodore

Par Michel Thébault

Né le 7 novembre 1834 à Mortagne-sur-Sèvre (Vendée), tué le 3 avril 1871 à Rueil aujourd’hui Rueil-Malmaison (Seine-et-Oise, aujourd’hui Hauts-de-Seine) ; menuisier ; garde national de Paris ; communard.

Théodore Rosier était le fils de Joseph Rosier âgé de 26 ans cordier et de Françoise, Agathe Poidevin âgée de 24 ans. En 1870-1871 il était, selon son acte de décès, domicilié à Paris 8 rue du pont Saint-Ouen et exerçait la profession de menuisier. Il s’engagea dans la Garde nationale de Paris intégrant la 4e compagnie du 91e bataillon appartenant à la XVIIe Légion (bataillons du XVIIe arrondissement) sous les ordres de Louis Rossel.

Il participa à la bataille de Rueil le 3 avril 1871 entre les troupes de la Commune de Paris et les Versaillais. Partis tôt vers trois heures du matin de Neuilly, les fédérés (environ 6000 hommes) se dirigèrent vers Rueil. Mal préparés, mal encadrés et mal armés, les Fédérés furent surpris par les tirs de la batterie versaillaise du Mont-Valérien. Beaucoup de Fédérés préférèrent alors rentrer à Paris : seuls 1 200 hommes arrivèrent à Rueil principalement le 91e bataillon de la Garde nationale de Paris auquel appartenait Théodore Rosier. L’armée versaillaise contre-attaqua en fin de matinée. Bougival, commune limitrophe de Rueil, fut facilement réoccupée et le colonel Boulanger y exerça une répression sanglante. Rueil où quelques Fédérés cherchèrent à résister avant de battre en retraite sur Neuilly, fut également reprise par les Versaillais. Le corps de Théodore Rosier fut découvert le lendemain matin avec celui d’un de ses camarades du même bataillon et enregistré à l’état civil de Rueil « décédé hier vers 11 heures du matin sur le territoire de Rueil dans la partie voisine de la commune de Bougival ». Les causes de sa mort, tué au combat ou fusillé lors du ratissage de la zone par l’armée versaillaise, n’ont pu être déterminées.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article248290, notice ROSIER Théodore par Michel Thébault, version mise en ligne le 22 mai 2022, dernière modification le 23 mai 2022.

Par Michel Thébault

SOURCES : État civil Mortagne-sur-Sèvre et Rueil. — Site internet de l’Association d’Histoire et d’Archéologie du Vingtième arrondissement (AHAV) 3 avril 1871, 3 actions de la Commune.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément