BEAUNE Victor

Par Jean-Noël Dutheil

Né le 11 janvier 1878 à Montluçon (Allier), chaudronnier ; dirigeant de la Bourse du travail de Montluçon en 1906.

Fils d’un journalier, Victor Beaune épousa, le 23 octobre 1899, Françoise Vadeboncoeur. Il fut un des meneurs de la grève à partir du 2 mai 1906 et membre de la commission des 8 heures. En tant que responsable de la Bourse du travail de Montluçon, il fut accusé avec plusieurs de ses camarades, d’entrave à la liberté du travail en organisant des barrages avec un « nombre considérable » d’ouvriers. Il fut également accusé d’avoir signé des laissez-passer pour les ouvriers (le 3 mai, au domestique, serviteur du directeur de la Glacerie, l’autre collectif aux employés en écriture) qui purent pénétrer dans l’usine. Selon le Juge, il venait de contrevenir aux articles 414 et 415 du code pénal. Sans avoir pu bénéficier de l’assistance d’un avocat, il fut condamné à 1 mois de prison, le 30 mai 1906. Ces condamnations furent l’objet d’une intervention du député de l’Allier, Paul Constans à la Chambre des députés au cours de la séance du 12 juin 1906. Il quitta l’Allier pour Bourges (Cher) puis pour Evaux dans la Creuse. Durant la première guerre mondiale, il fut détaché, le 16 janvier 1915, aux établissements Lesoufacké et Félix à Montluçon puis aux chemins de fer du Paris-Orléans.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article248297, notice BEAUNE Victor par Jean-Noël Dutheil, version mise en ligne le 22 mai 2022, dernière modification le 22 mai 2022.

Par Jean-Noël Dutheil

SOURCES : Arch. Dép. Allier, 1R 751 ; 3U Montluçon 792. — 2JO 393 pages 1939 à 1947. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément