BONNAT Antoine

Par Jean-Noël Dutheil

Né le 21 avril 1876 à Montluçon (Allier) ; ouvrier à l’usine Saint-Jacques (Montluçon) ; trésorier de l’Union centrale des ouvriers métallurgistes et de la section libertaire antimilitariste en 1905.

Fils d’un journalier, il s’engagea volontaire pour 4 ans dans l’Infanterie de marine (iles de la Société), le 7 mai 1894, à la mairie de Montluçon. En 1898, il épousa Anne Venuat à Meaulnes (Allier) dont il eut deux filles et travailla à Montluçon comme ouvrier à l’usine Saint-Jacques appartenant à la Compagnie Châtillon-Commentry.
Il appartint avec Antoine Duchereux à la section libertaire antimilitariste (AIA), le 8 octobre 1905, il était trésorier du groupe anarchiste de Montluçon. Lors de la grande grève de mai 1906, il fut membre de la commission des 8 heures, délégué représentant l’usine Saint-Jacques. Selon un rapport de Police, Antoine Bonnat fut un militant libertaire actif et un fervent adepte de Louis Grandidier alors à Montluçon. Il s’opposa à Henri Fontenot, trésorier de la section anarchiste, souhaitant utiliser les fonds de la Bourse du travail au profit de Grandidier.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article248318, notice BONNAT Antoine par Jean-Noël Dutheil, version mise en ligne le 23 mai 2022, dernière modification le 23 mai 2022.

Par Jean-Noël Dutheil

SOURCES : Arch. Dép. de l’Allier : 10M189,1M314, 1R738. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément