SUARD Claude, Eugène, Marie

Par Louis Botella

Né le 15 avril 1943 à Saint-Charles-la-Forêt (Mayenne) ; ouvrier agricole puis ouvrier boucher, enfin cheminot ; syndicaliste Force ouvrière (FO) de la Mayenne ; mutualiste ; militant associatif.

Fils d’Eugène, journalier agricole, et de Marie-Louise Lautru, domestique agricole puis mère au foyer, Claude Suard, d’une fratrie de 6, tout en fréquentant l’école communale, fut placé à 11 ans, les jeudis et lors des vacances scolaires, dans une ferme pour y travailler.

Après son apprentissage, il devint ouvrier agricole puis effectua divers métiers (ouvrier boucher, maçon, ouvrier dans l’industrie automobile) avant d’effectuer entre septembre 1962 et février 1964 son service militaire.

Il entra à la SNCF le 8 juin 1964 à Laval où il effectuera toute sa carrière, à part une période de quelques mois en 1968 au Mans. Tour à tour, auxiliaire homme d’équipe, homme d’équipe, aiguilleur, chef aiguilleur, agent mouvement principal, il termina sa carrière comme chef de secteur mouvement (premier niveau de maîtrise). Il prit sa retraite en 1998.

Claude Suard se syndiqua en 1970 à FO et exerça rapidement des fonctions syndicales au sein de son syndicat alors dirigé par René Le Coz ainsi qu’au sein de l’Union régionale FO des cheminots de Nantes.

A la suite d’une modification des structures syndicales au sein de la Fédération FO des cheminots, il devint le 18 mars 1992, secrétaire général du syndicat FO de la Mayenne. Il conserva cette fonction jusqu’au 31 décembre 2004.

Au plan interprofessionnel, il siégea, pendant de nombreuses années et jusqu’en 2003, au sein de la commission exécutive de l’Union départementale FO de la Mayenne. En 2016, il était toujours membre du conseil d’administration de l’Union départementale des retraités de la Mayenne.

La médaille d’honneur de la Confédération FO lui fut remise le 4 juin 1998 par Jean-Jacques Carmentran, alors secrétaire général de la Fédération des cheminots.

Mutualiste convaincu, Claude Suard assura de 1984 à 2008, soit pendant 24 années, différentes fonctions : membre du conseil d’administration de la Mutuelle des cheminots Bretagne-Maine, des commissions des statuts et de la formation. Délégué mutualiste depuis 1984, il fut encore reconduit dans cette fonction en 2016.

Également militant associatif, il appartint de 2000 à 2008, au conseil d’administration de l’Union nationale des vacances, des loisirs et de la culture des cheminots (UNVLCC).

Jacqueline, son épouse, entra dans le monde du travail à 13 ans et demi. Elle commença par être vendeuse sur les marchés (à 5 heures du matin quelque soient les conditions climatiques). Mère de famille, elle se consacré à ses trois enfants. Devenue employée communale à Laval, elle exerça différentes fonctions : assistante maternelle à la crèche puis animatrice périscolaire au centre de loisirs de la jeunesse). Militante FO depuis 1977, elle assuma différents mandats : secrétaire adjointe puis trésorière du syndicat des employés communaux, déléguée du personnel et membre du comité d’hygiène, de la sécurité et des conditions de travail (CHSCT).

Le couple eut 3 enfants. Philippe, leur fils, né en 1965, devenu sapeur-pompier professionnel à Laval, se syndiqua à FO à 20 ans. Trésorier de son syndicat, il est également membre de la commission administrative paritaire de sa branche professionnelle.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article248370, notice SUARD Claude, Eugène, Marie par Louis Botella, version mise en ligne le 25 mai 2022, dernière modification le 25 mai 2022.

Par Louis Botella

SOURCES : Arch. de la Fédération FO des cheminots, de son Union régionale de Nantes et de son syndicat de Laval. — Informations transmises en février 2016 par Claude Suard. — Louis Botella et Gonzalo San Geroteo in Force ouvrière chez les cheminots, tome 3, Éditions du Petit Pavé, 2017.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément