GIRAULT Daniel, Raymond

Par Claude Pennetier

Né le 15 février 1925 à Crézancy (Cher), mort en action le 20 août 1944 à Sens-Beaujeu (Cher) ; agriculteur ; résistant FFI Sancerrois-Nord.

Fils d’Henri, Marie, Auguste Girault, agriculteur, et de Alain, Marcelle, Juliette Chenu, agricultrice à Grand Senais, Daniel Girault travaillait dans la ferme familiale.

Membre du maquis de Menetou-Salon (Cher), groupe Croix de Lorraine, de Hubert Arnaud, Daniel Girault participa avec le gendarme Pierre Valençon, au regroupement de maquis le 20 août 1944. Valençon, conducteur d’un véhicule de convoi, tomba dans une embuscade allemande à l’entrée du village de Sens-Beaulieu (Cher). Ils furent tués avec deux autres maquisards, Lucien Chevillion et Gabriel Georges ; deux furent blessés et l’enfant Guy Agogué (8 ans) mourut de ses blessures le 3 septembre 1944.

Reconnu « Mort pour la France » statut militaire, il a été homologué FFI au sein du réseau Ceux de la Libération-Vengeance (CDLL), services validés du 9 juillet 1944 au 20 août 1944.

Son nom figure sur le monument aux morts de Crézancy-en-Sancerre et sur la stèle commémorative de Sens-Beaulieu.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article248435, notice GIRAULT Daniel, Raymond par Claude Pennetier, version mise en ligne le 26 mai 2022, dernière modification le 28 mai 2022.

Par Claude Pennetier

SOURCES  : SHD, AVCC, Caen, AC 21 P 195297 (nc). — SHD, Vincennes, GR 19P /18, CDLL-Vengeance. — Mémorial Genweb. — Alain Raffesthain, Mémoire de la Résistance dans le Cher, Royer, 2005, p. 104 écrit Giraud.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément