ALARY Alexandre

Par Alain Raynal

Né le 6 septembre 1893 à Cuq (Tarn), mort le 6 octobre 1966 ; agriculteur, militant communiste et élu de Dunes (Tarn-et-Garonne).

Né dans une famille d’agriculteurs, Alexandre Alary, qui a été blessé sur le front en 1918 a obtenu cinq citations ainsi que la médaille militaire en 1924.
Il épousa Marie Dugarcin, native de Layrac (Lot-et-Garonne) le 6 septembre 1897. Un enfant, Albert, naquit de cette union le 16 août 1920. Elle mourut à Dunes le 21 juillet 1992.
Dirigeant du PCF à Dunes (Tarn-et-Garonne), une commune de 887 habitants à l’époque, Alexandre Alaray fut élu conseiller municipal en mai 1935 dans un conseil à direction radicale (Alcide Hébrard), avec des socialistes SFIO et un autre communiste Octave Touya*. Dénoncé par des lettres anonymes en février 1940 comme organisant à son domicile des réunions communistes, il fut perquisitionné à plusieurs reprises sans succès. Le 23 juin 1944, une unité SS de la terrible division « Das Reich » cantonnée à Valence d’Agen, exécute par pendaison au balcon de la place centrale onze habitants de Dunes présents sur une liste de dénoncés, un douzième est abattu (Voir notice Maitron). Alexandre Alary figure alors sur la liste de dénonciation, mais engagé dans les luttes de résistance du maquis d’Astaffort (Lot-et-Garonne) il est absent de la commune.
Le 13 septembre 1944, le préfet du Tarn-et-Garonne rétablit dans leurs fonctions les conseillers municipaux encore vivants André Vidalot (maire de 1944 à 1989), Alexandre Alary, Octave Touya, Roger Levefaudes. Alexandre Alary fut premier adjoint (communiste).
Un demande de Légion d’honneur fut ajournée en 1960 (note manuscrit, "refusé, couleur politique")
Son petit-fils, Alain Alary, fut par la suite maire de Dunes élu en 2015 et réélu en 2020.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article248453, notice ALARY Alexandre par Alain Raynal, version mise en ligne le 27 mai 2022, dernière modification le 23 juin 2022.

Par Alain Raynal

SOURCES  : Renseignements communiqués par G. Alfonsi. — Arch. Dép. Tarn-et-Garonne, 113 J 1. — Enquête d’Alain Raynal. — Notes de Gilles Alfonsi.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément