BOURDON René, Émile, Hyacinthe

Par Jean-Jacques Doré

Né le 17 mai 1903 à Dieppe (Seine-Inférieure, Seine-Maritime), mort le 9 décembre 1983 à Rouen (Seine-Maritime) ; cheminot ; trésorier puis secrétaire du syndicat CGT des Cheminots d’Auffay (Seine-Inférieure, Seine-Maritime) de 1928 à 1935.

Fils d’un cheminot et d’une ouvrière sur émail, René Bourdon fut lui aussi cheminot à la gare d’Auffay à partir de 1926. Le 1er décembre 1927, à l’initiative de Charles Gallois, cinq cheminots décidèrent de fonder le syndicat unitaire (CGTU) des Cheminots d’Auffay. Charles Bodin et René Bourdon prirent aussitôt contact avec Honoré Lemercier, cheminot, secrétaire adjoint de l’Union départementale CGT de Seine-Inférieure, qui se rendit sur place et présida le 21 mars 1928 une réunion qui aboutit à la création du syndicat confédéré des Cheminots d’Auffay. Bodin prit en charge le secrétariat et René Bourdon la trésorerie ; ils représentaient 14 adhérents.

Le binôme fut réélu jusqu’en 1931, mais Bodin, originaire de Charente-Inférieure, obtint sa mutation à Saintes et le 2 août 1932, le nouveau bureau élu comprenait René Bourdon (secrétaire), Gueville (secrétaire adjoint), Pierre Violet (trésorier), Tiercelin (trésorier adjoint) et André Lecart (archiviste), il dirigea les destinés de l’organisation jusqu’en 1936 alors que le syndicat unitaire avait disparu en 1931.

René Bourdon s’était marié le 5 août 1925 à la Chapelle-du-Bourgay (Seine-Inférieure, Seine-Maritime) avec Angèle Alexandre.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article248516, notice BOURDON René, Émile, Hyacinthe par Jean-Jacques Doré, version mise en ligne le 30 mai 2022, dernière modification le 30 mai 2022.

Par Jean-Jacques Doré

SOURCES : Arch. Dép. Seine-Maritime, état civil, 1 MP 594 réunions politiques et syndicales. — Arch. de l’UD CGT liasse 1930-1935.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément