BONTEMPS Jean-Antoine

Par Dominique Tantin

Né le 22 mars 1919 à La Grand-Croix (Loire), mort le 9 août à Gros-Chastang (Corrèze) ; résistant dans les Francs-Tireurs et Partisans (FTP).

Jean-Antoine Bontemps était le fils de Pierre Paul, mineur en 1907 puis métallurgiste, né le 4 mars 1887 à Saint-Hilaire-Foissac (Corrèze), et de son épouse Françoise née Faugeras, ménagère, âgée de 26 ans, domiciliés 9 rue des Mineurs à Grand-Croix. Son père, mobilisé dans l’infanterie en 1914, avait été affecté spécial en 1915 aux Aciéries de la Marine à Saint-Chamond.
Réfugié en Corrèze où résidait sa famille paternelle, Jean-Antoine Bontemps, selon le tableau des effectifs (GR 19 P), avait rejoint les maquisards FTP le 5 mars 1944. Sergent-chef dans la 23.27e compagnie FTP, alias Antoine, il fut mortellement blessé le 8 août 1944 dans des circonstances qui restent à déterminer. Il succomba à ses blessures le lendemain à l’hôpital de Brigoux, commune de Gros-Chastang.
Il fut homologué FFI et obtint la mention « Mort pour la France ».
Son nom est inscrit à Moustier-Ventadour (Corrèze) sur le monument aux Morts et sur une plaque commémorative ainsi que sur le monument aux Morts de sa commune natale.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article248545, notice BONTEMPS Jean-Antoine par Dominique Tantin , version mise en ligne le 31 mai 2022, dernière modification le 31 mai 2022.

Par Dominique Tantin

SOURCES : Service historique de la Défense, Caen, AVCC, AC 21 P 26991 et Vincennes, GR 16 P 72907 (nc). — FTPF : Mouvement FTPF de la Corrèze GR 19 P 19/5, p. 56/135. — Maquis de Corrèze, 150 combattants et témoins, Paris, Éditions Sociales, 1975, p. 520. — Mémoire des Hommes. — MémorialGenWeb. — Arch. Dép. de la Loire en ligne, acte de naissance.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément