ALIPS Lysiane, Jeanne

Par Jean-Louis Ponnavoy

Née le 22 décembre 1927 à Humbécourt (Haute-Marne), massacrée le 14 juin 1940 à Courcelles-sur-Blaise (Haute-Marne) ; écolière ; victime civile.

Lysiane Alips était la fille de Henri Alips, charretier chez Briffoteaux Eclarin et d’Eugénie Gisèle Parcollet, cafetière. Elle était domiciliée avec ses parents rue de Coutances puis de Saint-Dizier à Humbécourt (Haute-Marne).
Elle fut tuée le 14 juin 1940 au cours d’un raid de l’aviation allemande avec dix autres personnes dont sa mère Eugénie, sa grand-mère Louise Parcollet, et sa tante Marie Parcollet.
Elles furent mitraillées volontairement par l’aviation ennemie sur la route D 960 en direction de Dommartin-le-Saint-Père au lieu-dit "La Valotte", à Courcelles-Saint-Blaise (Haute-Marne).
Les rumeurs de l’époque attribuèrent cette opération à l’aviation italienne ce qui était impossible car les possibilités techniques de ses avions ne le permettaient pas.
Un monument surmonté d’une croix fut construit dans le cimetière du village par un maçon du village en 1940-1941 sous la municipalité de Joseph Mougeot. Il ne figure pas au Mémorial Genweb.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article248568, notice ALIPS Lysiane, Jeanne par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 2 juin 2022, dernière modification le 3 juin 2022.

Par Jean-Louis Ponnavoy

Sources : Service historique de la Défense, AVCC, Caen, Cote AC 21 P 305835 (nc).— Lieux de Mémoire de la Seconde Guerre Mondiale en Haute-Marne, Dominique Guéniot éditeur, Langres, 1989.— Recensements de population 158M244 année 1936.— Mémoire des Hommes.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément