VERNHES Jacques, Charles, Aimé

Par Éric Panthou

Né le 26 mars 1920 à Paris (ex Seine), XV° arr., exécuté sommairement le 28 juin 1944 à Léobard (Lot) ; étudiant ; membre des forces françaises combattantes (FFC).

Portrait de Jacques Vernhes

Fils de Louis, Philippe Vernhes, 47 ans, instituteur et de Berthe, Catherine Maurique, 38 ans, institutrice, Jacques Vernhes fut élève au collège La Boétie à Sarlat-la-Canéda (Dordogne) avant de devenir étudiant en pharmacie à Paris.
Engagé dans la résistance, il appartenait au réseau de Résistance Overcloud à Paris, relevant des Forces françaises combattantes (FFC).
Il fut arrêté à Cénac, commune de Cénac-et-Saint-Julien (Dordogne) au moment où il arrivait en vacances. Il fut pris en otage avec d’autres hommes par des soldats de la Wehrmacht aidés de miliciens. Les 14 otages furent emprisonnés et violentés à Cénac puis exécutés sommairement par fusillade le 28 juin 1944 à Léobard (Lot) en bordure du ruisseau le Céou. L’un deux survécut et put témoigner.

Il obtint la mention « Mort pour la France » et fut homologué résistant, membre des forces françaises combattantes (FFC).

Son nom figure sur la stèle commémorative du 28 juin 1944 à Léobard, sur une plaque apposée dans l’ancienne conciergerie du collège La Boétie et sur le monument commémoratif 1939-1945 à Sarlat-la-Canéda.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article248590, notice VERNHES Jacques, Charles, Aimé par Éric Panthou, version mise en ligne le 5 juin 2022, dernière modification le 5 juin 2022.

Par Éric Panthou

Portrait de Jacques Vernhes

SOURCES : SHD, Vincennes, GR 16 P 590627, dossier FFI (nc). — "Collège La Boétie. mardi 9 juin, pour ne pas oublier", L’Essor sarladais, 5 juin 2009. —Raymond Terrenq, Collégiens et maquisards : héros d’insurrection. Livre d’or du collège La Boëtie de Sarlat, 1946. — Mémorialgenweb. — État civil Léobard et Paris (en ligne).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément