DRUMEL Gérard

Par Didier Bigorgne

Né le 3 février 1944 à Vouziers (Ardennes), mort le 26 mai 2018 à Reims (Marne) ; agent d’exploitation, puis agent principal des PTT ; militant syndicaliste, associatif et mutualiste ; militant socialiste ; maire d’Haudrecy (1971-2014), conseiller général des Ardennes (1979-1985, puis 1998-2015).

Fils de Léon Drumel, cultivateur aux Alleux, et de Marie-Reine Moreaux, mère au foyer, Gérard Drumel était le benjamin d’une famille de trois enfants (deux garçons et une fille). Les parents s’étant installés à Le Chesne pour tenir un café-tabac, il y fréquenta l’école primaire. Il poursuivit ses études, en qualité d’interne, au collège de Vouziers où il réussit le BEPC. Il entra en classe de seconde au lycée François Bazin à Charleville ; l’année interrompu par un accident, il passa avec succès le concours d’agent d’exploitation des PTT. Il débuta au centre de tri de la gare de l’Est à Paris. Muté à Charleville-Mézières, il y accomplit la totalité de sa carrière professionnelle qu’il termina grade d’agent principal.

Membre du syndicat CGT des PTT, Gérard Drumel entra en politique en adhérant au Parti socialiste en 1973. Secrétaire de la section du canton de Renwez et militant du courant CERES, il vota pour la motion 2 « Pour appliquer le programme commun : unité, autogestion, indépendance », au congrès fédéral de Sedan qui se tint le 12 juin 1977. Il fut alors élu à la commission des conflits et y siégea jusqu’en mars 1979. A cette date, il devint membre de la commission exécutive fédérale des Ardennes, au titre de la motion F (Christian Pierret) qui obtint 9,50% des votes et 78 mandats pour le congrès de Metz. Il fut réélu au congrès de Rethel, en octobre 1981. Déçu par les dérives de son parti, le vote de la loi d’amnistie et les « affaires », il le quitta après la défaite électorale de mars 1992.

Gérard Drumel, maire du village d’Haudrecy depuis 1971, se présenta aux élections des 23-30 septembre 1973 pour le conseil général dans le canton de Renwez où il obtint 340 voix (18,6 % des suffrages exprimés) au premier tour. Il fut élu conseiller général au scrutin des 18-25 mars 1979, avec 693 voix sur 2925 inscrits et 2860 votants au premier tour, puis 1582 voix au second tour. Battu en 1985 en recueillant (33,8% puis 48,8 % des suffrages exprimés), par la candidate de droite, il échoua de nouveau en 1992 (34,04 %, puis 43,95 % des suffrages exprimés).

Il retrouva le siège de conseiller général, avec l’étiquette Divers gauche, le 22 mars 1998. Avec 709 voix sur 5041 inscrits et 3467 votants (21,06 % des suffrages exprimés) au premier tour, il remporta la victoire au scrutin de ballottage en rassemblant 1707 voix (52,99% des suffrages exprimés). Il fut réélu, à chaque scrutin, au second tour : 42,06 % puis 51,32 % des suffrages exprimés en 2004, et 34,02 % puis 63,28 % des suffrages exprimés en 2011. Avec la création du conseil départemental et la disparition du canton de Renwez, il ne se représenta pas en 2015.

Gérard Drumel fut maire d’Haudrecy pendant quarante-trois ans. Pendant ses mandats, il exerça des responsabilités à des postes différents. Il fut secrétaire-animateur de l’association Sport-loisirs et culture d’Haudrecy, et membre du comité directeur de l’UFOLEP des Ardennes. Il présida le syndicat du tirage forestier de Renwez et le syndicat intercommunal du pôle scolaire de Tournes. Son engagement mutualiste l’amena à occuper la présidence de la mutuelle Générale des PTT de 1979 à 2018 (avec une interruption en 1993-1995), et de la mutuelle régionale Champagne-Ardenne de 1991 à 2016.

Marié le 10 février 1964 à Le Chesne, avec Michelle Chassaing, institutrice, Gérard Drumel divorça en 1996. Il épousa, en secondes noces, Florence Lassaux, fonctionnaire territorial, le 30 septembre 2000 à Haudrecy. Il fut père de quatre enfants (deux fils et deux filles).

Les obsèques religieuses de Gérard Drumel eurent lieu le 31 mai 2018 à l’église de Tournes. Il fut inhumé dans l’intimité au cimetière de Le Chesne.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article248641, notice DRUMEL Gérard par Didier Bigorgne, version mise en ligne le 4 juin 2022, dernière modification le 4 juin 2022.

Par Didier Bigorgne

SOURCES : Arch. ministère de l’Intérieur : élections cantonales, 1992 à 2011. — Le Réveil ardennais, 1973 à 1985. — L’Ardennais : élections cantonales de 1973 à 1985. — Renseignements communiqués par Jean-Claude Drumel, frère aîné de l’intéressé. — État civil de Vouziers.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément