COUDRAY Edmond, Émile

Par Éric Panthou

Né le 30 avril 1921 à Paris XX° arr. (ex Seine), massacré le 21 mai 1944 à Frayssinet-le-Gélat (Lot) ; victime civile.

Fils d’Auguste Coudray, né le 28 avril 1860 à Dangeau (Eure-et-Loir), épicier, et de Marie Billette, née le 20 février 1869 à Saumeray (Eure et Loir), Edmond Coudray était à Frayssinet-le-Gélat (Lot), en mai 1944. Peut-être était-il réfugié dans cette région en tant que réfractaire au STO car son domicile était alors 14 rue du Docteur Goujon à Paris, XII° arr. (ex Seine). Il était célibataire.
Le 21 mai 1944, vers 17 heures, deux colonnes de la Division de panzers SS "Das Reich" venant de Villefranche-du-Périgord (Dordogne) traversèrent le village de Frayssinet-le-Gélat. Les maisons furent fouillées et un soldat allemand fut tué.
En représailles, quinze civils rassemblés sur place furent exécutés sommairement, dont Edmond Coudray, fusillé devant l’église avec neuf autres hommes.
Il est enterré au cimetière communal de Dangeau.
Son nom figure sur les monuments en hommage aux victimes à Frayssinet-le-Gélat et sur le monument aux Morts de Dangeau.


Voir : Frayssinet-le-Gélat, 21 mai 1944

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article248651, notice COUDRAY Edmond, Émile par Éric Panthou, version mise en ligne le 6 juin 2022, dernière modification le 14 juin 2022.

Par Éric Panthou

SOURCES : AVCC, AC 21 P 328574, dossier civil tué (nc). — Guy Penaud, La "Das Reich", 2° SS Panzer-Division, Périgueux, La Lauze, 2005. — Mémorialgenweb. — Généanet. — État civil Frayssinet-le-Gélat.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément