LAFON Georges, Léon

Par Éric Panthou

Né le 4 mai 1910 à Frayssinet-le-Gélat (Lot), massacré le 21 mai 1944 à Frayssinet-le-Gélat ; cultivateur ; victime civile.

Georges, Léon Lafon était le fils de Sylvain Lafon, né en 1871, cultivateur, et de Françoise dite Augusta Tressens, née le 7 septembre 1877 à Goujounac (Lot), sans profession, son épouse. en 1931, la famille habitait le lieu-dit "La Borie à Frayssinet-le-Gélat (Lot). Georges Lafon fut recensé comme cultivateur.
Célibataire, il y habitait toujours en 1944.
Le 21 mai 1944, vers 17 heures, deux colonnes de la Division de panzers SS "Das Reich" venant de Villefranche-du-Périgord (Dordogne) traversèrent le village de Frayssinet-le-Gélat. Les maisons furent fouillées et un soldat allemand fut tué.
En représailles, quinze civils furent exécutés sommairement, dont Georges Lafon qui fut abattu en tentant de s’enfuir entre les deux séries de fusillades de 5 hommes. Son corps fut par la suite mutilé.

Son nom figure sur une stèle érigée sur le lieu de sa mort et sur le monument en hommage aux victimes, à Frayssinet-le-Gélat.


Voir : Frayssinet-le-Gélat, 21 mai 1944

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article248653, notice LAFON Georges, Léon par Éric Panthou, version mise en ligne le 6 juin 2022, dernière modification le 6 juin 2022.

Par Éric Panthou

SOURCES : AVCC, AC 21 P 471 533, dossier mort interné déporté (nc). — Arch. Dép. Lot, recensement Frayssinet-le-Gélat, 1931, p. 13. — Guy Penaud, La "Das Reich", 2° SS Panzer-Division, Périgueux, La Lauze, 2005. — Mémorialgenweb. — Généanet. — État civil, acte de naissance n°4.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément