VIALA Charles [Pseudonymes dans la Résistance : Charlot]

Par Éric Panthou

Né le 31 janvier 1900 à Cahors (Lot), mort en action le 30 juin 1944 à Gigouzac (Lot) ; typographe ; résistant au sein de l’AS Vény.

Fils d’André, Joseph Viala et de Rosalie Combélias, son épouse, Charles Viala épousa Lucienne, Maria Lavaysse le 10 août 1922 à Cahors (Lot).
Le couple eut au moins cinq enfants.
Charles Viala était typographe et habitait 6 rue Nationale, à Cahors (Lot).
Il était résistant depuis mars 1943, adjudant à l’AS Vény du Lot, secteur IV de Cahors.
Avec son cantonnement, installé sur la commune de Gigouzac (Lot), il participa le 30 juin à une opération visant à attaquer une colonne de la das Reich revenant de Gourdon.
Il fut tué au combat au "Mas de Guillaume" avec neuf autres de ses camarades. Les corps des tués furent massacrés à l’arme blanche.
Il obtint la mention « Mort pour la France », et fut homologué FFI du 1er mars 1943 au 30 juin 1944.
Son nom figure sur le monument dédié au combattants du groupe Vény, à l’entrée de Gigouzac.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article248690, notice VIALA Charles [Pseudonymes dans la Résistance : Charlot] par Éric Panthou, version mise en ligne le 7 juin 2022, dernière modification le 7 juin 2022.

Par Éric Panthou

SOURCES : SHD, Vincennes, GR 16 P 592006, dossier FFI (nc). — AVCC, Caen, AC 21 P 166113, dossier militaire mort (nc). — SHD, Vincennes, GR 19 P 46/31 AS Veny : Groupes Tactiques Secteur IV Cahors, p. 29,34 et 35 (en ligne). — Ombres et espérances en Quercy, 1940-1945 : les groupes Armées Secrète Vény dans leurs secteurs du Lot. Toulouse, Privat, 1980, 466 p. — Quercy.net. — Mémorialgenweb. — Généanet.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément