CHANAL Léonce, Joseph

Par Éric Panthou

Né le 20 octobre 1904 à Cahors (Lot), disparu et déclaré mort le 9 août 1944 à Cahors ; maçon, militant communiste ; résistant interné.

Fils de Justin Chanal, 30 ans, maçon, et de Jeanne, Lucienne Bouget, 33 ans, sans profession, née à Pradines (Lot), Léonce Chanal se maria le 7 octobre 1927 à Cahors (Lot) avec Louise, Amélie, Angèle Vionnet, née le 28 juin 1906 à Reclesne (Saône-et-Loire). Il était maçon et habitait Cahors.
En octobre 1937, il fut candidat du Parti communiste aux élections cantonales à Puy-l’Évêque (Lot).
Le tribunal de 1ère instance de Cahors le 12 février 1948 a déclaré qu’il était mort à Cahors le 9 août 1944, la transcription de ce jugement faisant office d’acte de décès. On ignore les circonstances de ce décès causé pour faits de guerre.
Son nom figure sur le monument aux morts de Cahors et sur la liste des FFI du Lot morts au combat ou fusillés, établie par l’ANACR du Lot.
Il aurait été arrêté puisqu’il dispose d’un dossier (non consulté) d’interné-résistant, sans mention de lieu de décès. Il a vraisemblablement été exécuté sommairement.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article248708, notice CHANAL Léonce, Joseph par Éric Panthou, version mise en ligne le 8 juin 2022, dernière modification le 8 juin 2022.

Par Éric Panthou

SOURCES : AVCC, Caen, AC 21 P 434 941, dossier interné déporté (nc). — Le Populaire du Centre, 1927/09/26. — L’Humanité, 8 octobre 1937. — Mémorialgenweb. — État civil Cahors pour acte de naissance et transcription d’un jugement pour décès.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément