DAVID Michel [FO Haute-Vienne puis Paris]

Par Louis Botella

Né en 1934 à Bellâtre (Indre) ; agent hospitalier ; syndicaliste Force ouvrière (FO) de la Haute-Vienne puis de Paris ; secrétaire général adjoint de la Fédération FO des Services publics et de Santé.

Fils d’un boulanger et d’une mère mécanicienne en confection, Michel David, après son CEP, obtint son CAP de pâtissier. En 1947, il s’installa à Paris où il resta jusqu’en 1955.

Après son service militaire de 28 mois, effectué essentiellement en Afrique-du-Nord, il revint à Châteauroux où il travailla, de 1958 jusqu’à la fin de l’année 1960, à la base aérienne de l’armée américaine.

En 1961, il fut embauché au centre hospitalier universitaire (CHU) de Limoges. L’année suivante, il adhéra à FO. Au milieu de la décennie 1960, il devint secrétaire adjoint du syndicat FO des agents hospitaliers de Limoges.

En 1973, il fut élu délégué régional pour la région Limousin-Poitou de la Fédération FO des Services publics et de Santé. Il siégeait aussi, entre 1973 et 1980, au sein du bureau de l’Union départementale FO de la Haute-Vienne.

En octobre 1980, il devint permanent au sein de sa fédération. Lors du congrès confédéral de 1984, il fut élu membre de la commission des conflits de la CGT-FO. Il siégeait également au Conseil supérieur de la fonction publique hospitalière (CSFPH) et au conseil d’administration de la Caisse nationale de retraites des agents des collectivités locales (CNRACL).

Secrétaire général adjoint de la fédération depuis octobre 1991, Michel David, proche de la retraite, ne demanda pas le renouvellement de ce mandat lors du congrès d’octobre 1993, tenu à Perpignan.

Il se retira en retraite dans un petit village du Loir-et-Cher.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article248838, notice DAVID Michel [FO Haute-Vienne puis Paris] par Louis Botella, version mise en ligne le 12 juin 2022, dernière modification le 12 juin 2022.

Par Louis Botella

SOURCES : Compte-rendu du congrès confédéral FO de 1984. — FO Hebdo, hebdomadaire de la Confédération CGT-FO, 30 janvier 1991, 27 avril 1994. — Journal Officiel de la République française, 2 septembre 1993.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément