STEIN Josephus dit Joseph

Par Éric Panthou

Né le 11 octobre 1908 à Anvers (Belgique), massacré le 16 août 1944 à Cahors (Lot) ; coiffeur ; victime civile.

Josephus Stein naquit à Borgerhout, district de la ville d’Anvers. Il était le fils de Chmoul, Aaron Stein, coiffeur, et Rosina Kesner, son épouse, sans profession. Originaire du Havre (Seine-Inférieure, Seine-Maritime), il était coiffeur.
Le 22 juin 1935 au Havre, il épousa Sarah Mendelevitch, née le 26 octobre 1913 à Paris (ex Seine), XII° arr, commerçante. Il habitait alors au Havre, 5 Quai Georges V.
Il obtint la nationalité française par décret 6 février 1940 du paru au JORF le 11 février 1940 (p. 1099)
Il se réfugia en 1942 à Caillac (Lot). Reconnu et dénoncé comme juif à Cahors (Lot) le 16 août 1944, il fut fusillé le soir même par le SD, avenue de Paris, au moment où la ville allait être libérée.
Son décès ne fut constaté que le lendemain.
Son nom figure sur la stèle commémorative du 16 août 1944 à Cahors aux côtés des trois autres victimes assassinées : Jean Méchambre, Ulysse Carrié et Jean Mirassou. Il figure aussi sur Monument commémoratif de la résistance et de la déportation, au Havre ainsi que sur le monument aux Morts à Cahors.
Le Mémorial de la Shoah à Paris, et Yad Vashem à Jérusalem (Israël) le recensent parmi les victimes de la Shoah.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article248845, notice STEIN Josephus dit Joseph par Éric Panthou, version mise en ligne le 13 juin 2022, dernière modification le 13 juin 2022.

Par Éric Panthou

SOURCE : AVCC, Caen, AC 21 P 400167, dossier mort civil (nc). — Marie-Paule Dhaille-Hervieu, "Les Juifs au Havre pendant l’occupation allemande : entre exode et destruction". In. Sous la dir. De John Barzman et Eric Saunier, Migrants dans une ville portuaire : Le Havre (xvie-xxie siècle), p. 107-116. — Yves Lecouturier, Shoah en Normandie : 1940-1944, éditions Cheminements, 2004. — Mémorialgenweb. — État civil Cahors et Le Havre. — Généanet. — JORF, Gallica. — Site du Mémorial de la Shoah, Paris. — Site de Yad Vashem, Jérusalem (Israël).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément