RIOUX Louis

Par Jean-Luc Marquer

Né le 6 octobre 1882 à Saint-Georges-les-Bains (Ardèche), massacré par des soldats allemands le 29 juin 1944 à Saint-Georges-les-Bains ; retraité de la SNCF, cultivateur ; victime civile.

Louis Rioux était le fils de César Rioux, cultivateur, et de Louise Felaix, ménagère, son épouse.
À sa naissance, la famille habitait "La Châtaigneraie" à Saint-Georges-les-Bains (Ardèche).
Il effectua son service militaire au 10e Régiment de cuirassiers du 15 novembre 1903 au 18 septembre 1906.
Il entra à la compagnie du PLM en 1907.
Il épousa Louise, Françoise Talon le 21 avril 1908 à Charmes, aujourd’hui Charmes-sur-Rhône (Ardèche).
En 1911, le couple, qui avait eu une fille, habitait le quartier de Couthiol à Livron, aujourd’hui Livron-sur-Rhône (Drôme).
Il effectua toute la 1ère guerre mondiale comme affecté spécial, considéré sous les drapeaux et maintenu dans son emploi du temps de paix du 2 août 1914 au 28 mars 1919.
En 1927, il fut affecté à la gare de La Voulte (Ardèche) comme chef de train.
En 1944, il était retraité de la SNCF, cultivateur et habitait Saint-Georges-les-Bains.
Le 29 juin 1944, en fin d’après-midi, un engagement eut lieu entre des résistants et des soldats allemands au quartier de Blod à saint-Georges-les-Bains.
Louis Rioux, qui rentrait chez lui, fut pris pour cible par un soldat allemand et tué d’une balle en pleine poitrine.
Il obtint la mention « Mort pour la France ».
Il est enterré dans la tombe familiale au cimetière communal de Charmes-sur-Rhône.
Son nom figure sur le monument aux morts de Saint-Georges-les-Bains (Ardèche).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article248912, notice RIOUX Louis par Jean-Luc Marquer, version mise en ligne le 22 juin 2022, dernière modification le 22 juin 2022.

Par Jean-Luc Marquer

SOURCES : AVCC, Caen, AC 21 P 393333 (nc). — Arch. Dép. Rhône et Métropole, Mémorial de l’oppression 3808 W 204. — Arch. Dép. Ardèche, RMM, Privas, 1902, mat. 130. — Mémoire des hommes. — Geneanet. — État civil, acte de naissance n°20, acte de décès n°7.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément