FAVRE Paul, Eugène, Jean, Joseph

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 7 août 1914 à Candé, (Maine-et-Loire), mort en action le 11 août 1944 à Thorée-les-Pins (Sarthe) ; professeur ; résistant de l’Armée secrète, homologué Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Paul, Eugène, Jean, Joseph Favre était le fils de Paul, Jean-Baptiste, Joseph, Désiré Favre, expert judiciaire, et de Marie, Joséphine Guillaumin, son épouse. La famille habitait à Candé (Maine-et-Loire) où son père mourut le 3 avril 1927, âgé de 48 ans.
Paul Favre épousa Édith, Marie Coutance le 15 juillet 1942 à Rennes (Ille-et-Vilaine).
Il devint professeur-adjoint au Prytanée national militaire de La Flèche (Sarthe).
Il entra dans la Résistance dans le groupe de La Flèche-Prytanée relevant de l’ Armée secrète de la Sarthe, qui devint le 1er octobre 1944 la 3e compagnie du 8e Bataillon de la Sarthe. Ses services sont homologués à partir du 1er juin 1944.

Il fut tué à l’ennemi le 11 août 1944, à Thorée-les-Pins (Sarthe).
Le 11 août 1944, date de la libération du département de la Sarthe, des cultivateurs de Thorée avertirent les FFI du Prytanée de La Flèche que les Allemands rassemblaient et détruisaient des munitions dans un bois situé à quelques kilomètres du bourg de Thorée afin qu’elles ne tombent pas aux mains des Français. Une opération fut alors organisée par le commandant Tête, médecin au Prytanée, accompagné de plusieurs volontaires. Arrivé sur place, le groupe de résistants tenta de parlementer mais le combat s’engagea. Le sous-lieutenant Paul Favre tomba sous les balles ennemies.
Ses obsèques eurent lieu le 14 août 1944 au Prytanée. Il est inhumé à Candé (Maine-et-Loire).

Le bois où s’était déroulé le combat appartenait au marquis de Talhouët-Roy, propriétaire du château du Lude. Le marquis céda une partie de son terrain afin qu’une stèle à la mémoire du sous-lieutenant soit érigée sur les lieux du combat. L’inauguration du monument eut lieu le 27 mai 1945, en présence des élèves du Prytanée.
Il obtint la mention « Mort pour la France » et fut homologué au grade de sous-lieutenant des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Son nom figure sur le monument aux morts FFI, à Le Temple-de-Bretagne (Loire-Atlantique), sur le monument aux mort et la plaque commémorative de l’église, à Candé, sur le monument aux morts et la plaque commémorative de l’église Saint-Thomas, à La Flèche et la stèle commémorative, route de Savigné-sous-le Lude, dans les bois, à Thorée-les-Pins (Sarthe).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article248980, notice FAVRE Paul, Eugène, Jean, Joseph par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 17 juin 2022, dernière modification le 19 juin 2022.

Par Jean-Louis Ponnavoy

Paul FAVRE
Paul FAVRE
Loïc PREMARTIN photographie sous licence d’usage CC BY-NC-SA 2.0.

SOURCES : Service historique de la Défense, AVCC, Caen, Cote AC 21 P 182817 (nc).— SHD, Vincennes, GR 16 P 218973 (nc) ; GR 19 P 72/28.— Journal "Ouest-France", article du 7 mai 2013 Paul Favre, tué dans les combats de la Résistance.— Wikipédia Thorée-les-Pins, ch. Histoire.— Mémoire des Hommes.— Mémorial Genweb.— Geneanet.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément