BONANATO Edmond, Jean

Par Jean-Marie Guillon

Né le 1er août 1915 à Toulon (Var), mort des suites de ses blessures à Saint-Tropez (Var) le 19 août 1944 ; ouvrier du port ; Corps francs de la Libération (CFL).

Edmond, Jean Bonanato était le fils de Jean Bonanato et d’Angèle Brunengo, son épouse.
Marié avec Catherine Margaria à Toulon le 7 juin 1941, père d’un enfant, cet ouvrier du port de Toulon, résidait sans doute à Carnoules (Var) puisqu’il aurait fait partie du groupe de l’Armée secrète (AS) local depuis le 19 janvier 1943. Il fut grièvement blessé lors des combats de la libération de cette commune, le 16 août 1944. Conduit à l’hôpital de Saint-Tropez, il y décéda le 19 août 1944.
Il est enterré au cimetière communal de Lavalette-du-Var (Var).
Décoré de la Croix de guerre à titre posthume et homologué sergent FFI au 1er juin 1944 le 23 mai 1947, il obtint aussi la mention « Mort pour la France ».
Il semble que son nom ne figure sur aucun monument ou stèle.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article249001, notice BONANATO Edmond, Jean par Jean-Marie Guillon, version mise en ligne le 18 juin 2022, dernière modification le 20 juin 2022.

Par Jean-Marie Guillon

SOURCES : Arch. dép. Var 1970 W 20 (dossier ONAC), Var 88 J (fonds Masson, Liste des morts au combat) et 93 J (fonds ANACR, liste des tués).⎯ Mémoire des hommes SHD Caen AC 21 P 26105 et Vincennes GR 16 P 69626 (nc). — Geneanet.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément