DI SILVESTRO Emile

Par Jacques Girault

Né le 31 mars 1938 à La Seyne (Var), mort le 12 octobre 2003 à Ollioules (Var) ; courtier ; militant communiste.

Fils d’Antoine Di Silvestro, ouvrier, père de neuf enfants avec son épouse Dominique, Émile Di Silvestro, après avoir obtenu le certificat d’études primaires préparé à l’école Martini à La Seyne, devint tôlier-soudeur à l’arc. Il effectua son service militaire pendant deux ans dans un régiment d’Infanterie coloniale d’Hyères (Var) comme soldat de deuxième classe. Il se maria en 1955 à La Seyne avec Louise Morland, fille d’un ouvrier de l’Arsenal maritime. Ils eurent trois enfants et habitaient la Cité HLM Berthe, où il fut un des dirigeants de l’organisation des locataires.
Membre de l’UJRF depuis 1950, comme ses deux frères, membres du Parti communiste français, il adhéra au PCF en 1960 et devint secrétaire à la propagande de la cellule François Cresp. Il suivit une école fédérale et une école centrale de publicité. Au milieu des années 1960, il figurait dans la commission de contrôle financier de la fédération communiste du Var. Il était membre du bureau du Mouvement de la Paix à La Seyne.
Le PCF lui proposa un emploi dans l’agence de publicité du Petit Varois-La Marseillaise, quotidien communiste. Il milita au syndicat CGT des VRP. Privé d’emploi, il exerça une activité de commerce de détail de l’habillement qu’il interrompit en 1985.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article249046, notice DI SILVESTRO Emile par Jacques Girault, version mise en ligne le 20 juin 2022, dernière modification le 20 juin 2022.

Par Jacques Girault

SOURCES : Archives de la fédération communiste du Var.

Version imprimable Signaler un complément