BOUSQUET Bernard

Par Daniel Auberger

Né le 27 juillet 1960 à Albi (Tarn) ; cheminot ; syndicaliste CGT, secrétaire général du syndicat CGT des cheminots de Saint-Jory (1998-2008) ; militant communiste.

Portrait de Bernard Bousquet
Portrait de Bernard Bousquet

Bernard Bousquet était le fils de Léopold et Georgette Bousquet, agriculteurs dans le département du Tarn. La famille comptait six enfants (trois filles et trois fils), dont Bernard était le cadet. Après l’obtention du baccalauréat section C (mathématiques et physique-chimie) au lycée Lapérouse d’Albi (Tarn), Bernard Bousquet effectua une année de licence de physique-chimie à l’Université Paul Sabatier de Toulouse (Haute-Garonne). En janvier 1981, il interrompit ses études pour entrer dans la vie active. Dès lors, il exerça plusieurs métiers : livreur, serveur, charpentier-couvreur avant d’être appelé sous les drapeaux. D’avril 1981 à mars 1982, il effectua son service national dans un régiment d’Alsace.

À son retour, il entama sa carrière de cheminot. Le 4 octobre 1982 il entra à la SNCF comme attaché groupe 6 dans la fonction d’agent mouvement en gare de Saint-Denis-Catus dans le Lot. De 1983 à 1986, il fut affecté en gare de Thédirac-Peyrilles (Lot), puis dans plusieurs gares du Tarn jusqu’en 1992. L’année suivante, il changea de filière professionnelle en devenant agent de conduite. D’abord chargé de faire rouler des trains thermiques, de 1993 à 1995, il se convertit ensuite à la traction électrique. À compter de 1996, il fut affecté en gare de Saint-Jory près de Toulouse (Haute-Garonne) où il demeura en poste jusqu’en septembre 2010. L’année suivante, il fit valoir ses droits à la retraite.

Bernard Bousquet adhéra à la CGT le 01 mai 1988, tout un symbole ! Par la suite, de 1996 à 1998, il fut secrétaire à l’organisation du syndicat CGT de Saint-Jory en Haute Garonne, puis secrétaire général de ce même syndicat de 1998 et jusqu’en 2008. Arrivé à l’âge de la retraite, il devint secrétaire général de la section des retraités de ce syndicat de 2010 à 2018. Bernard Bousquet fut également représentant syndical dans l’entreprise. Il siégea au CHSCT de son établissement de 1996 à 2008. Afin d’assurer au mieux ses fonctions dirigeantes, il suivit plusieurs stages de formation à Courcelles (Yvelines). Après les formations de premier niveau, il effectua le stage organisation en 1996, celui dédié aux fonctions de secrétaire général de syndicat en 1998 et, enfin, le stage de second niveau en 2000. Ayant retrouvé avec plaisir sa terre natale au moment de la retraite, Bernard Bousquet n’hésitait pas à faire les nombreux kilomètres qui le séparent d’Albi (Tarn) pour retrouver ses camarades de la section CGT des retraités d’Albi où il fut en charge de la tenue du fichier de la Tribune des cheminots.

En parallèle de son engagement syndical, Bernard Bousquet s’investit également au niveau de la vie politique et associative locale. Militant du Parti communiste français depuis 2000, il fut adjoint au maire du petit village de Pousthomy dans l’Aveyron. Depuis 1998, il fut également très actif comme dirigeant du club de rugby local, à la fois comme dirigeant et éducateur-entraîneur. Dans son village, Bernard participa également au comité des fêtes, comité des fêtes dont il devint président de 1983 à 1988. Il fut également trésorier du club de pétanque et secrétaire adjoint de « Verger Mémoire » depuis 2012.

Le 13 juillet 1985, Bernard Bousquet épousa Dominique, auxiliaire de vie, militante de la CGT, membre de la Commission exécutive de l’union départementale CGT de Haute-Garonne et secrétaire du comité d’entreprise de l’ADMR de Toulouse. Le couple eut deux enfants, Pauline et Benjamin nés le 6 janvier 1991. En 2018, ils devinrent les heureux grands-parents de Mathis et Enzo, nés le 26 avril 2018.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article249051, notice BOUSQUET Bernard par Daniel Auberger, version mise en ligne le 27 septembre 2022, dernière modification le 28 septembre 2022.

Par Daniel Auberger

Portrait de Bernard Bousquet
Portrait de Bernard Bousquet

SOURCE : Renseignements fournis par l’intéressé, mai 2022.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément