KHIARI Belhassen

Par Juliette Bessis

Né le 28 juillet 1918 à Tunis (Tunisie) ; fonctionnaire ; syndicaliste CGT, puis de l’Union syndicale des travailleurs de Tunisie (USTT), secrétaire général de l’USTT (1952-1956) ; militant communiste, membre du comité central du PCT.

Musulman de Tunisie, Belhassen Khiari était le fils d’un kahia devenu caïd de Tunis. Après des études secondaires au collège Alaoui de Tunis, il entra dans la Fonction publique en juillet 1939, d’abord à la direction de l’Économie générale. Il fut alors nommé à Souk El Arba (Djendouba).

Muté à l’Office du Blé à Tunis en 1944, il était alors syndiqué CGT, et devint membre du bureau du syndicat de l’Agriculture ainsi que délégué syndical de l’Office du Blé. Au congrès de l’UD-CGT du 18 mars 1944, il fut élu à sa commission administrative avec la fonction de trésorier-adjoint, puis rejoignit le bureau exécutif au congrès d’avril 1945. Il était dans le même temps administrateur du Travailleur de Tunisie, organe de la centrale.

Lors de son congrès constitutif du 27 octobre 1946, il rejoignit l’USTT et y fut élu au poste de secrétaire (responsable à l’organisation). Six an plus tard, lorsque le secrétaire général de la centrale, Hassens Saadaoui en devint président, Belhassen Khiari lui succéda comme secrétaire-général. Il le resta jusqu’au congrès extraordinaire du 2 septembre 1956 qui prononça la dissolution de l’USTT, quelques mois après la proclamation de l’Indépendance.

Au nom de l’USTT, Belhassen Khiari avait conduit de nombreux meetings syndicaux et représenté la centrale à de nombreuses réunions internationales, notamment à la Conférence syndicale des pays arabes qui fonda la Confédération internationale des syndicats arabes (CISA) en mars 1956 à Damas.

Militant communiste et membre du PCT à partir de 1945, il fut élu à son comité central en 1947. Il était également membre du Comité tunisien pour la défense de la Paix.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article249052, notice KHIARI Belhassen par Juliette Bessis, version mise en ligne le 20 juin 2022, dernière modification le 20 juin 2022.

Par Juliette Bessis

SOURCE : Juliette Bessis, Les fondateurs. Index biographique des cadres syndicalistes de la Tunisie coloniale (1920-1956), Paris, L’Harmattan, 1985.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément