ESTÈVE Michel

Par Daniel Auberger

Né le 2 février 1960 à Carcassonne (Aude) ; cheminot ; syndicaliste CGT, secrétaire du syndicat CGT des cheminots de Foix (1991-2005), élu du CER Midi-Pyrénées (2000-2004).

Portrait de Michel Estève
Portrait de Michel Estève

Le père de Michel Estève, Gabriel, était agent technique municipal, sa mère, Juliette, était aide-ménagère. La famille comptait trois enfants, deux filles et un garçon. Michel Estève effectua sa scolarité au lycée Jean Durand de Castelnaudary (Aude) où il obtint, en 1978, le baccalauréat dans la filière G2 (gestion et commerce). D’avril 1980 à mars 1981, il effectua son service militaire à l’occasion duquel il fut affecté aux commandos de l’air à Nîmes (Gard).

Michel Estève entra à la SNCF en 1981. Sa carrière cheminote débuta comme attaché groupe 6 à l’Exploitation, à Toulouse (Haute-Garonne). Entre 1982 et 1985, il occupa successivement les postes d’agent de manœuvre et d’agent mouvement à Foix (Ariège). En 1988, il devint agent de réserve mouvement sur la ligne reliant Toulouse à Latour-de-Carol (Pyrénées-Orientales) avant d’occuper, en 2006, le poste d’agent de point de saisie Fret à Foix (Ariège). En 2009, il devint assistant dirigeant de proximité pour le Fret sur le territoire allant de Bram (Aude) à Lannemezan (Hautes-Pyrénées) et sur la ligne du Portet-sur-Garonne (Haute-Garonne) à Latour-de-Carol (Pyrénées-Orientales). Il demeura à ce poste jusqu’à sa retraite en 2015. Au cours de sa carrière, il suivit plusieurs formations professionnelles. D’abord, celle d’agent de circulation, en gare-école de Gaillac (Tarn) et Caussade (Tarn-et-Garonne) puis, en 1986, d’agent de point de saisie à Arles (Bouches-du-Rhône).

Michel Estève adhéra à la CGT en 1984. Quelques années plus tard, il s’engagea dans différents mandats syndicaux. Il fut secrétaire du syndicat de Foix (Ariège) de 1991 à 2005, puis membre du Comité technique Exploitation du secteur et délégué du personnel à l’UO Ariège Comminges de 1991 à 2004. De plus, de 2000 à 2004, il fut élu au comité d’établissement de la région Midi-Pyrénées. Militant apprécié au-delà de son département, Michel Estève était connu pour sa faculté à garder son calme, à ne jamais hausser la voix, tout en restant ferme sur ses convictions.

En plus de son engagement syndical, il eut un investissement associatif en lien avec son activité cheminote. En 1993, il s’investit dans l’association de soutien à l’axe ferroviaire transpyrénéen et, en 1995, dans l’association de défense de la gare de Varilhes (Ariège). De plus, engagé à la FCPE, il fut délégué des parents d’élèves de 2003 à 2008.

Depuis 2008, il exerça le mandat de Conseiller municipal de la commune de Crampagna (Ariège), et devint maire adjoint en 2020.

Marié à Virginie, expert-comptable, le couple eut deux garçons nés en 1992 et 1996.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article249071, notice ESTÈVE Michel par Daniel Auberger, version mise en ligne le 27 septembre 2022, dernière modification le 28 septembre 2022.

Par Daniel Auberger

Portrait de Michel Estève
Portrait de Michel Estève

SOURCE : Renseignements fournis par l’intéressé, mai 2022.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable