GALY Serge

Par Guy Herbreteau

Né le 16 juin 1946 à Pamiers (Ariège) ; cheminot ; syndicaliste CGT, élu du CE du Sernam (1986-1989), membre du bureau du secteur CGT de Midi-Pyrénées ; adhérent du PCF (1974-1995).

Serge Galy
Serge Galy

Le père de Serge Galy, René, était maçon. Sa mère, Renée Marty, était femme au foyer. La famille avait six enfants, cinq fils et une fille, dont Serge était le puiné.
Serge Galy débuta sa scolarité à l’école primaire de Saint-Jean-du-Falga (Ariège) où il obtint le Certificat d’études. En 1960, il entra en apprentissage, d’abord, à Saint-Girons (Ariège), puis aux Quatre-Routes-du-Lot (Lot), où il apprit, aux côtés d’un artisan, le métier de marbrier. En 1963, il s’installa à Toulouse (Haute-Garonne). Pendant deux ans, il exerça les métiers de maçon et d’artisan funéraire. En 1971, il travailla comme chauffeur de poids-lourd pendant un semestre. Son beau-père d’alors, cheminot, l’incita à postuler à la SNCF. En juillet 1971, il débuta comme homme d’équipe au service de l’Exploitation à Toulouse (Haute-Garonne). En 1980, au gré de restructurations dans son établissement, il fut muté au Service national des messageries (Sernam) en gare de Toulouse-Raynal. Le Sernam était une entité de la SNCF chargée du transport des colis et bagages. Serge y effectua l’essentiel de sa carrière qu’il conclut, en juin 2001, comme homme d’équipe hautement qualifié.

En 1972, suite à la grève dites « des primes de vacances » qui permit d’améliorer la condition des cheminots, Serge Galy adhéra à la CGT. Dès lors, il participa activement à la vie du syndicat de Toulouse (Haute-Garonne) et tout particulièrement au fonctionnement de la section technique du Sernam. De 1978 à 2001, il fut élu délégué du personnel et, de 1999 à 2001, délégué au CHSCT. En 1983, il devint secrétaire de l’un des 327 CE puis, de 1986 à 2001, il fut élu au comité d’entreprise national du Sernam. Au niveau régional, il fut membre du secteur CGT de Midi-Pyrénées où il représenta le comité technique de secteur Sernam dont il fut le secrétaire. Toujours au titre de ses responsabilités au Sernam, il fut membre du collectif national du Sernam de la Fédération CGT, alors dirigé par Louis Arraez. Afin de mener au mieux ces différents mandats, il bénéficia des stages de formation syndicale de base, du niveau moyen et de formations spécialisées dans le CHSCT. De 2001 à 2021, Serge fut secrétaire général de la section CGT des retraités de Foix-Pamiers.

Outre l’action de 1971 qui a été à l’origine de son adhésion à la CGT, Serge fut particulièrement marqué par les grèves de 1986-1987 et par le mouvement social de 1995. Lors de notre entretien, il évoqua la lutte de 1995 en ces termes : "Au Sernam, nous avons fait trois semaines de grève, avec piquet de grève en 3x8, filtrage des entrées et sorties des camions qui venaient en gare de Toulouse-Raynal. Nous avons vécu des moments exceptionnels de solidarité notamment ceux vécus avec la population locale qui nous apportait de quoi manger. Certaines personnes versaient de l’argent pour la solidarité aux grévistes. Ces évènements ont aussi permis de resserrer les liens entre cheminots de différents services, de mieux se connaître. Pour exemple, nombreux étaient ceux qui ignoraient que le Sernam était un service de la SNCF. Beaucoup considéraient qu’il s’agissait d’une filiale voire d’une entreprise privée ».

De 1974 à 1995, Serge fut adhérent du PCF. Il milita également à la Mutuelle des Cheminots ENTRAIN, dont il fut le délégué départemental.
Marié en secondes noces avec Renée Puy, comptable, il était père de deux fils : Yvan, né en 1968 de son premier mariage et Nicolas, né en 1982 de sa seconde union.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article249128, notice GALY Serge par Guy Herbreteau, version mise en ligne le 27 septembre 2022, dernière modification le 3 octobre 2022.

Par Guy Herbreteau

Serge Galy
Serge Galy

SOURCE : Renseignements fournis par l’intéressé, mai 2022.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément