MASSOL Michel

Par Daniel Auberger

Né le 18 octobre 1946 à Lédas-et-Penthiès (Tarn) ; cheminot ; syndicaliste CGT, secrétaire adjoint du Comité d’établissement SNCF d’Albi-Capdenac (1982-1983), conseiller prud’homal (1987-2008).

Michel Massol
Michel Massol

Les parents de Michel Massol étaient agriculteurs. À compter du début des années 1960, son père exerça également le métier de ferrailleur, spécialisé dans la fabrication du béton armé. La famille comptait six enfants dont Michel était le second.

Titulaire du Certificat d’études primaires, Michel Massol fut embauché à la SNCF en décembre 1964. Installé en région parisienne, il fut affecté comme homme d’équipe sur le secteur de Tolbiac. Quatre ans plus tard, il fut muté à Toulouse (Haute-Garonne) avant de rejoindre Carmaux (Tarn), en 1972, en qualité de facteur mixte. À compter de 1978, il poursuivit sa carrière dans la filière administrative. Carrière qui prit fin, en 2002, au grade de Chef de secteur administratif à l’antenne d’Albi (Tarn), établissement Exploitation de Toulouse Lignes.

En 1981, Michel Massol adhéra à la CGT. Dès l’année suivante, il fut élu secrétaire adjoint du premier comité d’établissement d’Albi/Capdenac (Tarn). Par la suite, de 1984 à 1987, il devint membre du CHSCT puis conseiller Prud’hommes. Il s’investit particulièrement dans cette fonction qui l’occupa de 1987 à 2008. Pendant 19 ans, il exerça la présidence de la section du Commerce et, pendant 17 ans, la présidence générale du Conseil des Prud’hommes d’Albi (Tarn). Son professionnalisme et son sens des responsabilités furent saluées de tous. Afin d’exercer au mieux ses mandats, Michel suivit plusieurs formations syndicales : niveaux 1 et 2, CHSCT, conseiller Prud’homal, droit du travail.

Toutefois, cette activité au sein du conseil des Prud’hommes ne fut pas sans conséquence sur son déroulement de carrière. Aussi, d’avril 1997 à février 2004, Michel Massol mena un long combat contre la SNCF pour faire reconnaître la discrimination syndicale subie en raison de ses fonctions prud’homales. Il démarra la procédure en réclamant devant le tribunal de Castres (Tarn) la prime de changement d’emploi qu’il obtint le 06 novembre 1997. Immédiatement, la direction de la SNCF fit appel de la décision. En décembre 1999, un jugement partiel de la cour d’Appel de Toulouse (Haute-Garonne) réforma à un niveau supérieur la prime de changement d’emploi et ordonna une mesure d’expertise. Michel Massol dut argumenter et prouver la discrimination établie à son encontre. Pour ce faire, il bénéficia des témoignages écrits de nombreux collègues et camarades qui fournirent les attestations permettant d’établir la discrimination. Le 20 décembre 2001, plus de trois ans après le début de la procédure, la cour d’Appel reconnut la discrimination en raison de ses fonctions prud’homales et ordonna un réajustement de carrière à la position 17 de la qualification D alors qu’il se trouvait à la position 13. De plus, elle condamna la SNCF à indemniser Michel Massol en réparation du préjudice subi mais aussi en raison des mesures vexatoires prises à son encontre. Néanmoins, la SNCF se pourvut en Cassation. Avec le soutien du camarade Kamassi de l’Union locale CGT de Castres (Tarn), et sans l’aide initiale d’aucun avocat, Michel construisit un important dossier qui permit de plaider sa cause devant la Cour de Cassation. Le 24 février 2004, celle-ci rejeta le pourvoi de la SNCF et donna raison à Michel Massol. Si ce combat contre la discrimination syndicale ne put être élargi à d’autres militants, comme l’aurait souhaité Michel, il demeura une lutte exemplaire qui servit de référence pour l’avenir.

Militant cheminot affable, compétent et rigoureux, Michel marqua de son empreinte l’activité syndicale et prud’homale à Albi et dans le Tarn.

En juin 1967, il se maria avec Claudie, agent de service. Le couple eut deux enfants, Valérie née en 1967 et Marc né en 1969. Ils furent les heureux grands parents d’Aloïs né en 2002 et Othilie née en 2005.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article249264, notice MASSOL Michel par Daniel Auberger, version mise en ligne le 27 septembre 2022, dernière modification le 3 octobre 2022.

Par Daniel Auberger

Michel Massol
Michel Massol

SOURCE : Renseignements fournis par l’intéressé, mai 2022.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément