FOURNILLON Adolphe

Né le 11 février 1873 à Paris (Xe arr.), mort le 13 mars 1965 ; ouvrier gazier (chauffeur) du Gaz de Paris ; syndicaliste CGT confédérée puis réunifiée ; militant socialiste, conseiller municipal de Livry-Gargan (Seine-et-Oise, Seine-Saint-Denis).

Adolphe Fournillon milita dès avant la Première Guerre mondiale et, en 1913, il assista au IVe congrès de la Fédération CGT de l’Éclairage tenu à Bordeaux du 4 au 7 septembre ; il fut élu au conseil général du syndicat. Après la guerre, il participa à tous les congrès de la fédération : au Ve, tenu à Paris du 22 au 24 mai 1919 où il fut élu au comité fédéral ; au VIe (Paris, 23-25 septembre 1920) où il fut élu à la commission exécutive et au comité fédéral et fut parmi ceux qui s’opposèrent le plus nettement aux futurs unitaires ; au VIIe (Nancy, 23-24 septembre 1921), où il fut réélu aux mêmes fonctions, de même qu’à la conférence-congrès du 4 juin 1922. Le VIIIe congrès fédéral, tenu à Paris les 11 et 12 juillet 1924, le réélut au comité fédéral.

Adolphe Fournillon devint alors commissaire de la Fédération de l’Éclairage et, en mars 1926, administrateur du syndicat général du personnel de la Compagnie du gaz de Paris. Déjà président d’honneur (1931) de la caisse de solidarité de son syndicat, il fut désigné, après sa retraite qu’il avait prise en septembre 1928, comme membre de la commission administrative de l’Union des syndicats confédérés de la Région parisienne, le 28 octobre 1932. Il avait, depuis quelque temps, quitté Paris pour Livry-Gargan où il venait d’être embauché comme appariteur de la municipalité. Il assura le secrétariat de l’Union locale CGT de 1930 à 1934. À cette dernière date, le bureau de l’UL était ainsi composé : secrétaire adjoint Allegret (des Poudriers), trésorier Lucien Isard (des Métaux), trésorier adjoint François Litty (des Métaux), archiviste Casteu (du Livre), contrôle Delaperelle. Au moment de l’unité, il était toujours l’un des dirigeants de la nouvelle Région parisienne. Adolphe Fournillon fut l’un des ex-confédérés désignés pour siéger à la commission administrative et réélu en 1937, 1938 et 1939 (voir Gaston Guiraud*).

Adolphe Fournillon fut élu conseiller municipal socialiste de Livry-Gargan en 1929 et en 1935.

En 1954, il s’occupait des retraités CGT du Gaz de Paris et en 1956, lors du XXe congrès de la Fédération CGT de l’Énergie, il était le délégué le plus âgé.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article24929, notice FOURNILLON Adolphe, version mise en ligne le 10 mars 2009, dernière modification le 13 août 2013.

SOURCES : Arch. Dép. Seine-et-Oise : 2M30/37 et 30/63 — Arch. PPo. Ba/1686. — D. Stephany, Le Personnel de la CGT, mémoire de maîtrise, op. cit.. — Le Gazier de Paris, n° 185 B, octobre 1928. — Le Travailleur parisien, 1930-1933. — René Gaudy, Les Porteurs d’énergie, Paris, Temps actuels, 1982. — Force Information, avril 1965.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément