RIGAUD Daniel

Par Daniel Auberger

Né le 28 mars 1952 à Albi (Tarn) ; cheminot ; syndicaliste CGT, membre du secrétariat du syndicat CGT des cheminots d’Albi, représentant syndical au premier CE d’Albi-Capdenac (1982-1983) ; militant communiste.

Portrait de Daniel Rigaud
Portrait de Daniel Rigaud

Femme au foyer, la mère de Daniel Rigaud éleva les sept enfants que comptait la fratrie. Son père, résistant FTP, tonnelier de profession, fut travailleur du chemin de fer de 1936 à 1945 avant de reprendre son métier d’origine. Son oncle, fonctionnaire départemental, assurait la coordination des transports ferrés et routiers pour le territoire de l’Aude. Ce fut sur ses conseils que Daniel présenta le concours d’élève transports de la SNCF.
En septembre 1969, sa carrière cheminote débuta en gare de Tanus (Tarn) comme élève transport sur le réseau Sud-Ouest. Par la suite, il s’orienta du transport vers le commercial voyageur, de Capdenac (Lot) à Rodez (Aveyron) puis Albi (Tarn) où il fut affecté comme chef de bureau. Enfin, à Toulouse (Haute-Garonne), où il finit sa carrière en tant que cadre commercial. Si le déroulement de carrière de Daniel fut freiné par son engagement syndical, cela n’empêcha pas ce dernier d’être reconnu comme un professionnel particulièrement compétent tant par les cheminots sous ses ordres que par ses supérieurs. Son expertise sur les calculs de réserve fut souvent appréciée et il sut toujours mener les réorganisations que l’entreprise lui imposa tout en invitant les cheminots concernés à mener le combat.

En 1974, Daniel Rigaud adhéra au syndicat CGT de la gare de Rodez (Aveyron). Par la suite, il exerça de nombreuses responsabilités syndicales : élu du CHSCT, membre du Comité mixte, élu du premier Comité d’établissement d’Albi-Capdenac. Pour assurer ses mandats, il suivit les formations syndicales de base, spécialisées CHSCT et la troisième semaine fédérale.Dans les années 1980, avec Bernard Delmas, Dominique Cosentino et Daniel Auberger, il relança le syndicat CGT des cheminots d’Albi (Tarn), jusqu’alors moribond, il en devint membre du secrétariat. Parmi les nombreux camarades côtoyés lors de sa vie militante, trois exercèrent une forte influence sur Daniel : Pierre Caparros, Bernard Delmas et Jean Duchêne. Arrivé à l’âge de la retraite, il continua de militer en devenant trésorier de la section CGT des cheminots retraités d’Albi (Tarn).

Il fut adhérent de l’Orphelinat National des Chemins de fer (ONCF).

Également adhérent du Parti communiste français, il occupa les fonctions de secrétaire à l’Organisation de la section d’Albi (Tarn).

Joueur de rugby à Capdenac (Lot) et Cagnac-les-Mines (Tarn), il fût trésorier et co-président du Stade cagnacois.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article249297, notice RIGAUD Daniel par Daniel Auberger, version mise en ligne le 27 septembre 2022, dernière modification le 1er juillet 2022.

Par Daniel Auberger

Portrait de Daniel Rigaud
Portrait de Daniel Rigaud

SOURCE : Renseignements fournis par l’intéressé, mars 2022.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément