Victime non identifiée 17, Buzet-sur-Tarn (Haute-Garonne), 17 août 1944

Par Jean-Louis Ponnavoy

Victime non identifiée massacrée le 17 août 1944 à Buzet (Haute-Garonne).

Le 17 août 1944 la Sipo-SD donna l’ordre de vider les prisons de Toulouse (Haute-Garonne) avant de quitter la ville le 19 août.
54 personnes qui avaient été internées pour leur qualité de résistants, de réfugiés espagnols ou alsaciens, pour leurs origines juives ou étrangères furent ainsi extraites de leur lieu de détention puis transportées en camion bâché jusqu’à Buzet-sur-Tarn (Haute-Garonne), au lieu dit "En Fournet" dans la ferme qui appartenait au garde forestier Gaston Ravary fusillé le 6 juillet 1944. Les prisonniers furent débarqués et enfermés dans une grange puis mitraillés. Les corps furent ensuite précipités dans deux bûchers allumés auparavant et qui brûlèrent toute la soirée et une partie de la nuit, alimentés par les soldats qui venaient y jeter de l’essence.
Les analyses des ossements dans les jours qui suivirent permirent d’évaluer à 54 le nombre des victimes. Les recherches et enquêtes menées entre autres par la gendarmerie et par la commission d’enquête des crimes de guerre permirent dans un premier temps d’identifier 17 personnes. Aujourd’hui seules 36 ont pu l’être. Il en reste 18 sans identité dont notre victime.


Voir Buzet-sur-Tarn (Haute-Garonne) massacres de juillet et août 1944

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article249533, notice Victime non identifiée 17, Buzet-sur-Tarn (Haute-Garonne), 17 août 1944 par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 13 juillet 2022, dernière modification le 13 juillet 2022.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Commune de Buzet-sur-Tarn, Les tragédies de BUZET (juillet-août 1944).— Mémorial François Verdier ETÉ 1944 : LES MASSACRES DE BUZET-SUR-TARN.— Journal "Le Monde" du 4 juillet 2005 L’énigme des suppliciés de Buzet-sur-Tarn Par Benoît Hopquin.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément