CATALOGNE Bernadette

Par Nicolas Simonpoli

Née le 19 février 1954 à Bunus (Pyrénées-Atlantiques) ; cheminote ; syndicaliste CGT, secrétaire du secteur CGT des Centraux (1993-1997), membre de la Commission exécutive de la Fédération CGT des cheminots (1993-1997), secrétaire de l’Union départementale CGT de Paris (1997-2000) ; militante communiste.

Bernadette Catalogne
Bernadette Catalogne

Bernadette Catalogne naquit dans le village de Bunus (Pyrénées-Atlantiques) dans le Pays Basque. Son père, Bertrand Catalogne, était négociant en machines agricoles. Sa mère, Marianne Casenave, était agricultrice. La famille comptait trois enfants, deux garçons et une fille.

Après l’obtention du baccalauréat, Bernadette Catalogne poursuivit ses études à l’IUT de Gestion d’Entreprises et d’Administrations de Tarbes (Hautes-Pyrénées). En 1975, elle y obtint un DUT de gestion. Par la suite, elle travailla dans plusieurs entreprises comme comptable ou employée administrative. Elle fut notamment employée à l’hôpital Laennec à Paris.

En 1981, elle fut embauchée comme attachée à la division du Budget de la SNCF située à la Gare de Lyon à Paris. Deux ans plus tard, elle fut affectée au dépôt de Paris Sud-Est où elle travailla comme comptable jusqu’en 1986. Cette même année, elle devint analyste programmateur à la direction informatique de la SNCF dont les bureaux furent situés à Auteuil puis à la Gare de l’Est à Paris. Elle demeura à ce poste jusqu’en 1991. De 1991 à 1997, elle fut placée en service libre afin d’assurer ses mandats syndicaux. Elle réintégra l’entreprise en 1998. D’abord affectée à la direction du Fret SNCF comme analyste programmateur, elle devint, à compter de 2000, coordinatrice de la formation pour la direction du Fret. Elle exerça cette fonction jusqu’en 2009, année de son départ en retraite.

Bernadette Catalogne adhéra à la CGT en 1981 au moment de son embauche à la SNCF. Très vite, elle assuma des responsabilités syndicales au sein de sa corporation et des structures interprofessionnelles parisiennes. De 1983 à 1984, elle fut élue au Comité d’établissement du dépôt de Paris Sud-Est. En 1993, elle fut élue secrétaire générale du secteur CGT des Centraux en remplacement de Daniel Junker, mandat qu’elle conserva jusqu’en 1997. Au cours de la même période, elle fut membre de la Commission exécutive de la fédération CGT des cheminots. La CE fédérale ne comptait alors que sept femmes, soit moins de dix pour cent de l’ensemble de ses membres. Afin d’assurer au mieux ses mandats, elle suivit le stage de niveau moyen en 1995.

Bernadette Catalogne s’investit également dans l’action interprofessionnelle. À compter de 1997 et jusqu’en 2000, elle fut secrétaire de l’Union départementale CGT de Paris. Elle s’y chargea notamment de la Communication. En 2000, ayant intégré la direction du Fret de la SNCF, elle fut élue déléguée CGT au CHSCT de cet établissement. Enfin, entre 2006 et 2009, elle fut secrétaire du Comité d’entreprise Clientèles SNCF. Après son départ en retraite, elle continua de militer à la section CGT des cheminots retraités de Paris Sud-Est et au collectif Retraités de l’UL-CGT du XIIe arrondissement de Paris.

En parallèle de ses engagements syndicaux, Bernadette Catalogne milita aussi au Parti communiste français auquel elle adhéra en 1981. De 1986 à 1989, elle fut secrétaire de la section PCF de Paris Est puis, à compter de 2009, trésorière de la section du XIIe arrondissement de Paris.

Elle s’engagea également dans le milieu associatif. Elle fut adhérente de l’ONCF, du Secours populaire français, de la Maison Basque de Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis) et, à compter de 2009, de l’association des cheminots cinéphiles nommée Ceux du rail, dont elle fut contrôleuse des comptes.

Mariée avec Jean Monnet, cheminot, militant communiste et cégétiste, le couple eut deux enfants.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article249563, notice CATALOGNE Bernadette par Nicolas Simonpoli, version mise en ligne le 27 septembre 2022, dernière modification le 27 septembre 2022.

Par Nicolas Simonpoli

Bernadette Catalogne
Bernadette Catalogne

SOURCES : Arch. IHS-CGT des Cheminots. — Notes de l’intéressée, avril 2022.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément