UNIQUE Annet

Par Michel Thébault

Né le 3 décembre 1851 à Moutier-Malcard (Creuse) ; maçon de la Creuse ; communard emprisonné.

Annet Unique était le fils d’Annet Unique maçon âgé de 27 ans et de Madeleine Adot âgée de 23 ans, domiciliés au lieu-dit La Fouette commune de Moutiers-Malcard. Il devint maçon comme son père, migrant saisonnier partant travailler sur les chantiers parisiens. En 1871, âgé de 19 ans, il résidait à Paris 10 rue de Dunkerque dans le quartier Saint-Vincent-de-Paul (Xe arr.).

Il fut arrêté lors de la Commune de Paris et envoyé en détention dans le secteur de Cherbourg (Manche) interné sur le ponton Le Rhône dans l’attente d’être jugé. Une ordonnance de non-lieu prise dans le port le 29 janvier 1872, entraîna sa libération après plus de sept mois d’emprisonnement. Pour autant sa libération ne signifiait pas la fin de son contrôle par les services de l’État. Une dépêche du Préfet de Cherbourg à celui de Guéret datée du 6 février indiquait : “le nommé Unique Annet prévenu d’insurrection, élargi, va quitter Cherbourg ce soir allant à La Fouette”. Le préfet de Brest de son côté indiquait systématiquement sur le même type de dépêche : “Prière de le faire surveiller”.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article250266, notice UNIQUE Annet par Michel Thébault, version mise en ligne le 9 août 2022, dernière modification le 17 septembre 2022.

Par Michel Thébault

SOURCES : Arch. Dép. Creuse 4 M 106 et état civil. — Jean-Claude Farcy, La répression judiciaire de la Commune de Paris : des pontons à l’amnistie (1871-1880). — Stéphane Trayaud, Oubliés de l’Histoire, les Limousins de la Commune de Paris, Mon Petit Éditeur, 2012.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément