TAHAR Benjamin

Par Juliette Bessis

Né en 1917, mort en 1963 ; employé d’épicerie ; syndicaliste CGT puis USTT ; militant communiste, membre du PCT.

Juif tunisien, Benjamin Tahar était employé d’épicerie.

Syndicaliste CGT, il reconstitua et dirigea à la fin de 1943 le syndicat des Boulangers à
Tunis, puis fut membre de la commission exécutive de l’Union locale de Tunis (trésorier-adjoint) à partir de 1944. Il devint à cette date l’un des « permanents » appointés de l’UL et conserva cette fonction jusqu’aux années 1952-1953. Ayant quitté la CGT pour l’USTT, il fut membre du comité de rédaction de son organe, Le Travailleur de
Tunisie
.

Membre du PCT, il collabora à l’Avenir de la Tunisie (organe central du PCT), notamment à sa chronique ouvrière sous le pseudonyme de Tahar Bnini. Après 1956, il travailla à « Tijara Ettounsi » (organisme privé de relations commerciales entre la Tunisie et l’URSS).

Il était le frère de Simon Tahar.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article250321, notice TAHAR Benjamin par Juliette Bessis, version mise en ligne le 10 août 2022, dernière modification le 10 août 2022.

Par Juliette Bessis

SOURCE : Juliette Bessis, Les Fondateurs : index biographique des cadres syndicalistes de la Tunisie coloniale (1920-1956), Paris, L’Harmattan, 1985.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément