ALLARD Auguste

Né le 6 novembre 1819 à Ménigoute (Deux-Sèvres). Ancien employé des postes, militant socialiste sous la Seconde République.

Employé des postes, Auguste Allard avait été révoqué de ses fonctions « pour inconduite » et était devenu, à Ménigoute, propagandiste socialiste, en contact avec les militants de Saint-Maixent et de Parthenay. Dans la nuit du 5 au 6 décembre 1851, en compagnie d’Edmond Allain et de François Gilbert, il se rendit dans cette dernière ville pour y organiser une manifestation « par l’abstention du vote et par le refus de l’impôt ». Il fut arrêté et, le 11 février 1852, condamné à l’expulsion du territoire par la Commission mixte des Deux-Sèvres.

Il se réfugia en Belgique, puis en Angleterre. Son nom figure sur la liste des proscrits résidant à Jersey. Voir Edmond Allain, Louis Clerc, François Gilbert.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article25037, notice ALLARD Auguste, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 5 septembre 2020.

SOURCE : Arch. Dép. Deux-Sèvres, 4 M 6/17. — Jean-Claude Farcy, Rosine Fry, « Allard - Auguste », Poursuivis à la suite du coup d’État de décembre 1851, Centre Georges Chevrier - (Université de Bourgogne/CNRS), [En ligne], mis en ligne le 27 août 2013. — Notes de Gauthier Langlois.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément