BOUVIER Louis, Jean, Joseph

Par Jean-Luc Marquer

Né le 15 janvier 1922 à Saint-Désirat (Ardèche), mort en action le 5 avril 1944 à Saint-Basile (Ardèche) ; résistant FTPF, homologué Forces françaises de l’Intérieur.

Louis, Jean, Joseph Bouvier était le fils de Louis, Cyprien Bouvier, cultivateur, et de Jeanne, Marie, Louise Péréol, son épouse.
En 1936, la famille habitait "Les Barges" à Saint-Étienne-de-Valoux (Ardèche).
Louis Bouvier était l’aîné de trois enfants.
Il s’engagea dans la Résistance et rejoignit les rangs de la 7101e compagnie de FTPF de l’Ardèche. Ses services sont homologués du 1er mars au 5 avril 1944.
Selon Adolphe Demontès, il fut tué accidentellement. Selon Mémoire des hommes, il fut tué à l’ennemi le 25 avril 1944 à Saint-Basile (Ardèche).
Il est enterré au cimetière communal de Saint-Désirat. Une plaque sur sa tombe indique qu’il trouva la mort le 5 avril 1944 à Saint-Prix (Ardèche), commune voisine de Saint-Basile.
Il obtint la mention « Mort pour la France » et fut homologué résistant, membre des Forces françaises de l’Intérieur.
Son nom figure sur le monument aux morts de Saint-Étienne-de-Valoux.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article250625, notice BOUVIER Louis, Jean, Joseph par Jean-Luc Marquer, version mise en ligne le 23 août 2022, dernière modification le 27 novembre 2022.

Par Jean-Luc Marquer

SOURCES : AVCC, Caen, AC 21 P 32023 (nc). — SHD, Vincennes, GR 16 P 85504 (nc) ; GR 19 P 7/2, p. 2. — Arch. Dép. ardèche, recensement, Saint-Étienne-de-Valoux, 1936, p. 5. — Adolphe Demontès, L’Ardèche martyre, Largentière, 1946. — Mémoire des hommes. — Geneanet.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément