PUGET Pierre, André, Louis, Marie

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 20 mai 1924 à Chantonnay (Vendée), mort en action le 12 août 1944 à Sury-aux-Bois (Loiret) ; résistant des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Pierre PUGET
Pierre PUGET
Claude RICHARD photographie sous licence d’usage CC BY-NC-SA 2.0.

Pierre, André, Louis, Marie Puget était le fils de Rogatien, Louis, Marie Puget, directeur de banque, et de Suzanne, Marie, Laure Clais, son épouse.
En 1926, la famille habitait rue de Bordeaux à Chantonnay (Vendée). Pierre Puget était le deuxième enfant d’une fratrie qui en compta cinq.
Sa mère mourut en 1933.
Après avoir suivi les cours de la classe préparatoire à l’École Militaire de Saint-Cyr au lycée Jeanson-de-Sailly à Paris XVIe arr. (Seine, Paris), Pierre Puget devint élève cette école.
Il entra dans la Résistance à l’ORA (Organisation de Résistance de l’armée) comme chef de groupe à la compagnie Albin (Albin Chalandon) au maquis de Chambon-la-Forêt, où ses services furent homologués à compter du 1er juin 1944.
Le 12 août 1944, les résistants tendirent une embuscade aux Allemands en retraite qui se repliaient dans la direction de Montargis. Il y eut de violents combats qui se poursuivirent jusqu’à la nuit. Pierre Puget fut tué lors de l’attaque de la compagnie Albin destinée à dégager l’unité encerclée à Chicamour. Les maquisards réussirent ensuite à décrocher et à se regrouper au camp du Ravoir. Neuf d’entre eux dont Pierre Puget avaient été tués et sept autres blessés. Il fut inhumé le lendemain dans la clairière qui servait de lieu de rapport au maquis ;
Il obtint la mention « Mort pour la France » et fut homologué au grade de sous-lieutenant des Forces françaises de l’intérieur (FFI).
Il est enterré dans la tombe familiale au cimetière de la Miséricorde à Nantes (Loire-Atlantique), carré V.
Son nom figure sur la stèle commémorative 1939-1945, située à l’angle de la RN60 et de la route de Châtenoy, à Sury-aux-Bois, sur la stèle commémorative 1939-1945 et les cénotaphes des maquis de Lorris et d’Ouzouère, à Lorris (Loiret) et sur la plaque commémorative du lycée Jean-de-Sailly à Paris XVIe arr. (Paris).

Voir combat de Chicamour à Sury-aux-Bois 12 août 1944

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article250648, notice PUGET Pierre, André, Louis, Marie par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 25 août 2022, dernière modification le 28 août 2022.

Par Jean-Louis Ponnavoy

Pierre PUGET
Pierre PUGET
Claude RICHARD photographie sous licence d’usage CC BY-NC-SA 2.0.

SOURCES : Service historique de la Défense, AVCC, Caen, Cote AC 21 P 137746 (nc) ; SHD, Vincennes, GR 16 P 493329 (nc) et GR 19 45/1, Page 96.— Arch. Dép. Vendée, recensement Chantonnay, 1926, p. 12-13.— Site "Le maquis de Lorris : La stèle de Chicamour et L’embuscade de Chicamour.— Mémoire des Hommes.— Mémorial Genweb.— Geneanet.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément