CHAMBONNET Maurice, Albert

Par Jean-Luc Marquer

Né le 7 octobre 1925 à Saint-Michel-de-Chabrillanoux (Ardèche), mort accidentellement en service le 30 juillet 1944 à Saint-Michel-de-Chabrillanoux ; résistant de l’Armée secrète, homologué Forces françaises de l’Intérieur.

Maurice, Albert Chambonnet était le fils de Louis Chambonnet, né en 1895 à Saint-Christol (Ardèche), manœuvre agricole, et de Célestine Giraud née en 1898 à Saint-Sauveur-de-Montagut (Ardèche), mariés le 7 avril 1923 à Saint-Sauveur-de-Montagut.
En 1926, la famille habitait "le Plot", à Saint-Sauveur-de-Montagut. Maurice avait une sœur aînée, Marie, née en 1924. En 1936 la famille s’était agrandie de cinq enfants.
Maurice Chambonnet s’engagea dans la Résistance et rejoignit les rangs du secteur C de l’Armée secrète de l’Ardèche. Ses services sont homologués à partir du 6 juin 1944. Il faisait partie de la 32e compagnie, cantonnée à la ferme de Chaland, située sur la commune de Saint-Michel-de-Chabrillanoux (Ardèche).
Le 30 juillet 1944, alors que la compagnie se préparait pour partir au combat, le stock de grenades Gammon explosa, probablement à la suite d’une erreur de manipulation.
Douze maquisards périrent immédiatement ou dans les heures qui suivirent, dont Maurice Chambonnet, mort à Saint-Maurice-en-Chalencon (Ardèche) durant son transport vers un hôpital.
Il obtint la mention « Mort pour la France » et fut homologué résistant, membre des Forces françaises de l’Intérieur.
Il est enterré dans le carré des FFI du cimetière communal de Saint-Sauveur-de-Montagut,
Son nom figure sur le monument aux morts et sur une plaque commémorative dans l’église, à Saint-Sauveur-de-Montagut, sur une stèle érigée sur le lieu de l’accident à Saint-Michel-de-Chabrillanoux puis déplacée au "Moulinon".


Voir : Saint-Michel-de-Chabrillanoux, 30 juillet 1944.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article250748, notice CHAMBONNET Maurice, Albert par Jean-Luc Marquer, version mise en ligne le 9 septembre 2022, dernière modification le 11 septembre 2022.

Par Jean-Luc Marquer

SOURCES : AVCC, Caen, AC 21 P 41411 (nc). — SHD, Vincennes, GR 16 P 117954 (nc) ; GR 19 P 7/30 p. 9. — Arch. Dép. Ardèche, recensement, Saint-Sauveur-de-Montagut, 1926, p. 25 ; 1936, p. 21. — Adolphe Demontès, L’Ardèche Martyre, Largentière, 1946. — Sylvain Villard, En Ardèche sous l’occupation, livre 3, Ex Libris, Coux, 2013. — Mémoire des hommes. — Mémorial GenWeb. — Geneanet. — État civil, table décennale des mariages 1923-1932, Saint-Sauveur-de-Montagut, p. 1 ; table décennale des naissances 123-1932, Saint-Michel-de-Chabrillanoux, p. 2.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément