PERSON Eugène

Par Jean-Luc Marquer

Né le 22 mai 1921 à Troyes (Aube), mort accidentellement en service le 30 juillet 1944 à Saint-Michel-de-Chabrillanoux (Ardèche) ; résistant de l’Armée secrète, homologué Forces françaises de l’Intérieur.

Originaire du département de l’Aube, Eugène Person résidait en Ardèche en 1944.
Il s’engagea dans la Résistance et rejoignit les rangs du secteur C de l’Armée secrète de l’Ardèche. Ses services sont homologués à partir du 6 juin 1944. Il faisait partie de la 32e compagnie, cantonnée à la ferme de Chaland, située sur la commune de Saint-Michel-de-Chabrillanoux (Ardèche).
Le 30 juillet 1944, alors que la compagnie se préparait pour partir au combat, le stock de grenades Gammon explosa, probablement à la suite d’une erreur de manipulation.
Douze maquisards périrent immédiatement ou dans les heures qui suivirent, dont Eugène Person.
Il obtint la mention « Mort pour la France » et fut homologué résistant, membre des Forces françaises de l’Intérieur.
Son nom figure sur le monument aux morts, à Saint-Étienne-de-Serre (Ardèche) et à Sainte-Savine (Aube), et sur une stèle érigée sur le lieu de l’accident à Saint-Michel-de-Chabrillanoux puis déplacée au "Moulinon".


Voir : Saint-Michel-de-Chabrillanoux, 30 juillet 1944.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article250808, notice PERSON Eugène par Jean-Luc Marquer, version mise en ligne le 9 septembre 2022, dernière modification le 11 septembre 2022.

Par Jean-Luc Marquer

SOURCES : AVCC, Caen, AC 21 P 130738 (nc). — SHD, Vincennes, GR 16 P 470201 (nc) ; GR 19 P 7/30, p. 14. — Adolphe Demontès, L’Ardèche Martyre, Largentière, 1946. — Sylvain Villard, En Ardèche sous l’occupation, livre 3, Ex Libris, Coux, 2013. — Mémoire des hommes. — Mémorial GenWeb. — Geneanet.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément