GENSER Eugène Jacques

Né le 24 décembre 1890 à Paris (XIXe arr.), mort le 16 juillet 1969 à Paris (XIXe arr.) ; mécanicien, emballeur ; communiste.

Fils de François trente-sept ans, tonnelier et de Jeannette Schon, trente-quatre ans, il naquit au domicile familial 40, rue de l’Ourcq. Il épousa le 3 mars 1921 Ernestine Bourgeois en mairie du XIXe arrondissement, les deux témoins étaient Louis Bourgeois, métallurgiste et Henry Genser, journalier.
Le couple vivait pendant la guerre au 51 rue de l’Ourcq à Paris (XIXe arr.), de la classe 1910, il était réformé définitif. Des inspecteurs de la brigade volante de la Police judiciaire apprenaient qu’Édouard Vlerick, emballeur à la société des bouillons Kub reconstituait une cellule communiste de chez Maggi Kub, Eugène Genser en aurait été membre.
Inculpé d’infraction au décret du 22 septembre 1939, Eugène Genser fut condamné par défaut le 13 janvier 1941 à deux ans de prison, à mille francs d’amende et à dix ans de privation des droits civiques et politiques.
Eugène Genser épousa en secondes noces le 1er avril 1961 Marguerite Gondal en mairie du XIXe arrondissement.
Il mourut le 16 juillet 1969 à l’âge de soixante-dix-huit ans à Paris XIXe arrondissement.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article250890, notice GENSER Eugène Jacques, version mise en ligne le 7 septembre 2022, dernière modification le 7 septembre 2022.

SOURCES : AN Z/4/15 dossier 135. – Arch. PPo BA 2056. – État civil numérisé V4E 7755 acte de naissance 3265 Paris XIXe arrondissement ; acte de mariage de 1921 numérisé 19M 297 acte n° 413.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément