Saint-Michel-de-Chabrillanoux (Ardèche), 30 juillet 1944

Par Jean-Luc Marquer

En juillet 1944, Saint-Michel-de-Chabrillanoux, commune rurale du département de l’Ardèche, située dans la vallée de l’Eyrieux, affluent du Rhône, abritait un maquis de l’Armée secrète dans une ferme isolée. Le 30 juillet 1944, l’explosion du stock de grenades "Gammon" provoqua la mort de douze résistants et fit plusieurs blessés.

La 32e compagnie de l’Armée secrète de l’Ardèche, appartenant au secteur C, était cantonnée à la ferme de Chaland, située sur la commune de Saint-Michel-de-Chabrillanoux (Ardèche) et dominant la vallée de l’Eyrieux, un affluent du Rhône.

Le 30 juillet 1944, alors que la compagnie se préparait pour partir au combat, le stock de grenades Gammon prêtes à l’emploi explosa, probablement à la suite d’une erreur de manipulation.
Ces grenades anglaises à percussion, portant le nom de leur inventeur étaient d’une utilisation délicate. Elles comprenaient une base en tissu formant un sac dans lequel on insérait l’explosif de son choix et explosaient par choc.
Douze maquisards périrent immédiatement ou dans les heures qui suivirent.
C’est probablement un des plus importants accidents liés à cette arme.
Une stèle fut érigée sur le lieu de l’accident à Chaland, puis déplacée au "Moulinon", plus bas dans la vallée.


Victimes :
 
Maurice CHAMBONNET
André DECÈS
Edmond DOIZE
Georges DUPIN
Alexandre GRIGORIOU
Marcel MILLET
Henri MONTGRENIER
Jean MONTGRENIER
Eugène PERSON
Jules REYNAUD
Pierre SOULIER
Henri VINCENT

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article250905, notice Saint-Michel-de-Chabrillanoux (Ardèche), 30 juillet 1944 par Jean-Luc Marquer, version mise en ligne le 11 septembre 2022, dernière modification le 11 septembre 2022.

Par Jean-Luc Marquer

SOURCES : Sylvain Villard, En Ardèche sous l’occupation, livre 3, Ex Libris, Coux, 2013. — Mémorial GenWeb. — Mémospace. — Musée de la Résistance en ligne (informations sur les grenades Gammon).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément