ROLLAND Félix, Sylvain, André

Par Jacques Girault

Né le 8 février 1921 à Cuers (Var), mort le 8 septembre 1987 à Evian-les-Bains (Haute-Savoie) ; ouvrier à l’arsenal ; résistant ; déporté ; militant communiste dans le Var.

Fils d’un ouvrier, Félix Rolland, titulaire du certificat d’études primaires, travailla dans une bouchonnerie à Cuers en 1936, puis entra comme ouvrier à l’Arsenal maritime de Toulon en 1930.
En 1937, il adhéra aux Jeunesses socialistes SFIO. Il avait été affecté dans un camp de jeunesse à Nyons (Drôme) en 1941-1942. En octobre 1943, il rallia la compagnie 33/12 des FTP dans le secteur d’Evian les Bains. Il participa à plusieurs arrestations. Arrêté le 10 mars 1944 par la SPAC à Champange (Haute-Savoie), interrogé, torturé à Thonon puis à Annecy puis fut emprisonné. Responsable d’une révolte des prisonniers, le 23 avril, transféré à la prison Saint-Paul à Lyon, il fut déporté à Dachau (kommando Cleusbourg) le 28 juin 1944. Rapatrié, soigné pendant dix-huit mois, il fut déclaré invalide à 10 %. Par la suite, il alla en congé chaque année en Haute-Savoie où habitaient ses beaux-parents.
Il fut muté en 1946 à l’atelier Hydros à Cuers comme chaudronnier-tuyauteur. Membre de la CGT, il fut délégué ouvrier suppléant dans la section syndicale des hydros.
Libéré, il adhéra au PCF en juin 1945. Membre du bureau de la section de Cuers, il entra au secrétariat de la section, chargé de l’organisation après avoir suivi en 1947 l’école fédérale. Il devint le responsable politique de la section en janvier 1950.
Marié avec Gisèle Holleinstein, fille d’un agent de police, il était père de trois enfants en 1950.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article250952, notice ROLLAND Félix, Sylvain, André par Jacques Girault, version mise en ligne le 10 septembre 2022, dernière modification le 10 septembre 2022.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. Fédération du Var du PCF.

Version imprimable Signaler un complément