DELPRAT Robert, Marcel, Aimé [Pseudonyme dans la Résistance : Roro]

Par Jean-Luc Marquer

Né le 20 avril 1925 à Bédarieux (Hérault), mortellement blessé le 25 août 1944 à Rompon (Ardèche) ; résistant de l’Armée secrète, homologué Forces françaises de l’Intérieur.

Tombe DELPRAT, détail
Tombe DELPRAT, détail
Photo : Geneanet, sous licence d’usage CC BY-NC-SA 2.0

Robert, Marcel, Aimé Delprat était le fils de Louis Delprat, fonctionnaire des contributions indirectes, et de Madeleine ROGER, son épouse.
Comme son père et sa soeur aînée Suzanne, il s’engagea dans la Résistance et rejoignit les rangs du secteur C de l’Armée secrète de l’Ardèche.
Agent de liaison, il circulait à moto sur la RN 104 lorsqu’il fut grièvement blessé aux Fonts-du-Pouzin, commune de Rompon (Ardèche) le 25 août 1944. Un avion allié l’ayant pris pour cible et mitraillé.
Il fut transporté à Privas (Ardèche) où le décès fut constaté.
Robert Delprat obtint la mention « Mort pour la France » et fut homologué résistant, membre des Forces françaises de l’Intérieur.
Il fut décoré de la Médaille de la Résistance à titre posthume par décret du 31 mars 1947 paru au JO du 26 juillet 1947, ainsi que de la Médaille Militaire et de la Croix de Guerre.
Il est enterré dans la tombe familiale au cimetière communal de Privas (Ardèche).
Son nom figure sur le monument aux morts, à Bédarieux (Hérault) et sur le monument aux morts et la stèle de la Résistance, à Privas (Ardèche).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article251106, notice DELPRAT Robert, Marcel, Aimé [Pseudonyme dans la Résistance : Roro] par Jean-Luc Marquer, version mise en ligne le 18 septembre 2022, dernière modification le 18 septembre 2022.

Par Jean-Luc Marquer

Tombe DELPRAT, détail
Tombe DELPRAT, détail
Photo : Geneanet, sous licence d’usage CC BY-NC-SA 2.0
Tombe DELPRAT, détail
Tombe DELPRAT, détail
Photo : Geneanet, sous licence d’usage CC BY-NC-SA 2.0

SOURCES : AVCC, Caen, AC 21 P 116318 (nc). — SHD, Vincennes, GR 16 P 172229 (nc) ; GR 19 P 7/30, p. 14. — Adolphe Demontès, L’Ardèche martyre, imp. Mazel, Largentière, 1946. — Louis-Frédéric Ducros, Montagnes ardéchoises dans la guerre, tome III, ECA, Romans, 1981, p. 393. — Mémoire des hommes. — Mémorial GenWeb. — Geneanet.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément