BOSSARD Hubert, André

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 6 mars 1926 à Thimory (Loiret), exécuté sommairement le 14 août1944 à Vieilles-Maisons-sur-Joudry (Loiret) ; résistant FFI homologué DIR.

Hubert, André Bossard était le fils de Raphaël, Stanislas Bossard et de Camille, Suzanne MARTIN, son épouse.
En 1936, la famille habitait à Lorris (Loiret), au Moulin Trouvé, route de Montereau et de La Forest. Hubert était l’aîné de six enfants. Son père exerçait la profession de laitier.
Hubert Bossard entra dans la Résistance au maquis de Lorris (Loiret), où ses services furent homologués du 9 au 14 août 1944.
Il fut abattu dans la soirée du 14 août 1944, au terme d’une journée de durs affrontements entre le maquis de Lorris et le régiment de sécurité 1010 dans la forêt d’Orléans. Une cinquantaine de résistants trouvèrent la mort en action ou furent exécutés sommairement.
Hubert Bossard faisait partie d’un groupe de cinq maquisards qui furent surpris par les Allemands non loin de la Maison forestière de l’Étang des bois. Vers 19h00, les maquisards, chargés du ravitaillement, venaient chercher des bicyclettes à la maison forestière, lorsqu’ils découvrirent des ruines fumantes. Auguste Boussogne, garde des Eaux et Forêts et résistant, avait péri carbonisé dans l’incendie de la maison au cours de la journée. En repartant vers Vieilles-Maisons-sur-Joudry (Loiret), ils furent pris en chasse par une automitrailleuse allemande. Henri Balmain fut tué aussitôt ; Adolphe Berthiet eut la vie sauve en feignant d’être mortellement touché. Quatre soldats allemands se lancèrent à la poursuite des autres maquisards, bientôt rattrapés et abattus ; il s’agissait de Hubert Bossard, Max Debois et Henri Raoul.
Leurs noms sont inscrits sur la stèle de la maison forestière de l’Étang des bois rebaptisée maison forestière Auguste Boussogne et sur le monument à l’ensemble des victimes du Maquis de Lorris, au Carrefour de la Résistance, dans la forêt d’Orléans, ainsi que sur la plaque commémorative des FFI du Loiret, dans le musée départemental de la Résistance à Lorris (Loiret).
Hubert Bossard obtint la mention « Mort pour la France » et le titre de "Déporté et interné résistant" (DIR).
Il est inhumé dans une sépulture individuelle, au cimetière communal, à Vieilles-Maisons-sur-Joudry (Loiret).


Voir Stèle commémorative, Lorris (Loiret)

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article251125, notice BOSSARD Hubert, André par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 20 septembre 2022, dernière modification le 20 septembre 2022.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Service historique de la Défense, AVCC, Caen, Cote AC 21 P 27561 (nc) ; SHD, Vincennes, GR 16 P 75330 (nc) et GR 19 P 45/1 page 103.— Arch. Dép. Loiret, recensement, Lorris, 1931, p. 27.— Mémoire des hommes.— Mémorial Genweb.— Geneanet.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément