DUCROS Edmond, Philippe, Raymond, Louis

Par Jean-Luc Marquer

Né le 22 décembre 1896 à Saint-Péray (Ardèche), mort le 30 août 1944 à Saint-Jeure-d’Ay (Ardèche), mitraillé par un avion allié ; ingénieur ; victime civile.

Edmond, Philippe, Raymond, Louis Ducros était le fils d’Albert, Étienne Ducros, employé des Ponts-et-Chaussées, et de Eva, Marguerite Callon , son épouse.
Il fut incorporé le 11 avril 1915 au 7e régiment du Génie. Bachelier, il était alors étudiant à l’école des Arts-et-Métiers de Cluny (Saône-et-Loire).
Il fut nommé aspirant le 29 septembre 1915 et passa le même jour au 10e RG, puis au 2e RG le 10 novembre 1916.
Il fut nommé sous-lieutenant à titre temporaire le 29 janvier 1918 et affecté au 11e RG.
Sous-lieutenant de réserve à partir du 26 mars 1919, il fut promu lieutenant en 1922 et capitaine de réserve en 1937.
Il faisait partie de la promotion 1913-1920 de l’école des Arts et Métiers de Cluny. Il semble avoir complété sa formation à l’Institut National Polytechnique de Grenoble (Isère).
À partir de 1933 il s’installa à Villeuneuve-lès-Avignon (Gard). L’adresse transmise aux autorités militaires est Villa Chanteclerc, Bellevue.
En 1936, célibataire, il habitait toujours cette commune et était hébergé chez des amis, les Cettier, à Bellecroix. Il exerçait la profession d’ingénieur expert.
Le 30 août 1944, à Saint-Jeure-d’Ay (Ardèche), l’automobile dans laquelle il se trouvait avec Christian Gay et Ernest Jomard fut mitraillée par un avion allié. Les trois hommes périrent carbonisés.
L’acte de décès d’Edmond Ducros fut établi dans la commune voisine de Saint-Victor (Ardèche).
Il obtint la Mention « Mort pour la France ».
Il est enterré dans la tombe familiale au cimetière communal de Saint-Péray.
Son nom figure sur le monument aux morts, à Saint-Péray, sur le monument aux morts et une des plaques commémoratives de l’église à Villeneuve-lès-Avignon (Gard), et sur un monument commémoratif, à Saint-Jeure-d’Ay. Il figure également sur la plaque commémorative de l’Institut National Polytechnique de Grenoble, à Grenoble (Isère) et sur la plaque commémorative de l’école des Arts-et-Métiers, à Cluny.
Un boulevard de Villeneuve-lès-Avignon porte son nom.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article251165, notice DUCROS Edmond, Philippe, Raymond, Louis par Jean-Luc Marquer, version mise en ligne le 21 septembre 2022, dernière modification le 21 septembre 2022.

Par Jean-Luc Marquer

SOURCES : AVCC, Caen, AC 21 P 338233 (nc). — Arch. Dép. Ardèche, RMM, Privas, 1916, mat. 762. — Arch. Dép. Gard, recensement, Villeneuve-lès-Avignon, 1936, p. 61. — Louis-Frédéric Ducros, Montagnes ardéchoises dans la guerre, tome III, ECA, 1982, p. 393. — Geneanet. — Mémoire des hommes. — Mémorial GenWeb. — État civil, acte de naissance n°60.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément