ANDRÉ Antoine

Né en 1821 à Étalle (Belgique) alors royaume des Pays-Bas, Antoine André vint travailler en France comme fondeur en fer en 1838. Il fit son apprentissage de mouleur en 1841 et 1842. En 1848, il était le meilleur ouvrier de sa fabrique, rue Popincourt, à Paris, mais comme Belge, il fut persécuté par les ouvriers français qui ne voulaient pas le laisser travailler ; il fut obligé d’entrer aux Ateliers nationaux et chaque fois que son maître le reprenait on venait le chasser en le menaçant. Il fut admis par décret du 19 avril 1848 à jouir des droits de citoyen français. Le 23 juin, on l’obligea à travailler à la barricade de la rue Saint-Sébastien où il demeurait et où on tira des fenêtres de son domicile. Arrêté le 26, rue Popincourt, dans une cave, où il se cachait, il fut transporté. Il fut gracié en juin 1849.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article25141, notice ANDRÉ Antoine , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 27 avril 2021.

SOURCE : Arch. Min. Guerre, A 5037.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément