YAO LIGEN 姚立根

Par Alain Roux

Né en 1912 à Jiangdu, au Jiangbei, un syndicaliste de la BAT n°3, à l’est de Yangshupu.

Un syndicaliste de la BAT n°3, à l’est de Yangshupu, qui y fut un second couteau de *Zhou Xuexiang, le « labour boss » dominant de ce quartier populaire de Shanghai.
Né en 1912 à Jiangdu, au Jiangbei (« Kompo »), il avait fait des études primaires dans une école publique de Yangzhou avait d’être embauché en 1934 comme mécanicien à la BAT n°3 de Thorburn Street, dans la Concession Internationale. Bien que natif du nord du Fleuve, durant le conflit qui opposa dans les années 1930 pour le contrôle du syndicat de la BAT Zhou Xuexiang à Chen Peide, dont les ouvriers originaires de cette région constituaient la principale clientèle, il se rangea derrière Zhou Xuexiang. En 1938 on le trouve parmi les responsables d’un Club « pour le loisir après le travail » à la BAT n°3 qui empêcha Chen Peide d’étendre son influence au-delà de Pudong où il contrôlait la « vieille usine » de la BAT. En 1946, il était un des responsables du Dangbu de Shanghai et il siégait au sénat municipal ainsi qu’au conseil d’administration du Fulihui. C’était un notable syndical du GMD, qui pouvait compter sur le soutien de la clique CC et de Lu Jingshi*. Toutefois, lors d’élections à bulletin secret pour choisir la direction du syndicat de la BAT en mars 1946, il fut nettement battu par Chen Sanlian*, un sans-parti qui avait reçu le soutien des communistes. Il dut donc se résigner à n’être qu’un dirigeant minoritaire dans un syndicat dirigé continuellement de 1946 à 1949 par Chen Sanlian*, qui était résolument hostile à Zhou Xuexiang* et à Lu Jingshi*.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article252048, notice YAO LIGEN 姚立根 par Alain Roux, version mise en ligne le 5 novembre 2022, dernière modification le 5 novembre 2022.

Par Alain Roux

SOURCES : Roux 1991 pp 1148-1151. — Archives de la BAT publiées par l’Académie des Sciences Sociales de Shanghai.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable