KAHN-FARELLLE Pierre [né KAHN Pierre, Emmanuel]. Pseudonymes : Farelle, Pierre, Pierre-des-faux-papiers, Plutus, Cyrano, Morgan.

Par Marie-Cécile Bouju

Né le 18 janvier 1906 à Paris (IXe arr.), mort le 1er février 2000 à Sorgues (Vaucluse), industriel, résistant.

Fils d’Edmond Kahn, voyageur de commerce puis industriel, et d’Angèle Feintusch, Pierre Kahn avait un frère Robert et une soeur Edmée (1916-2011, épouse Jourda). Son oncle paternel, Marc Kahn, était également chef d’entreprise (Compagnie européenne des métaux). Edmond (né en 1874) et Marc Kahn (né en 1872) ont été mobilisés au France en 1914 et 1915 avant d’être affectés au titre de services auxiliaires à la Compagnie européenne des métaux.
Pierre Kahn devint bachelier. Comme leurs ainés, Pierre et Robert Kahn se lancèrent dans l’industrie. Ils acquirent en 1935 une entreprise métallurgique, Sidexpor, à Saint-Étienne (Loire).
Pierre Kahn a été mobilisé en 1939 et démobilisé à Tarbes en août 1940.
En 1941, la société Sidexpor fut aryanisée, mais les deux frères avaient transféré préventivement leurs actions. Robert Kahn et sa famille se réfugièrent à Saint-Just-sur-Loire (Loire), et Robert devint représentant de commerce.
De son côté, Pierre Kahn tenta en vain de rejoindre Londres. Il prit ensuite contact avec Combat et Libération Sud. Il distribua des journaux clandestins. En 1942, il créa un service de faux papiers pour Libération Sud à Lyon, qui employait une douzaine de personnes, dans deux locaux. Ce service fut probablement à l’origine du réseau Plutus, fondé en 1942. Robert Kahn entra également dans Libération Sud et en devint un des cadres. Responsable local des MUR, il fut arrêté et exécuté le 17 août 1944 à Bron (Rhône). Son épouse, Jeanne Labouret, fut déportée. Leur sœur, Edmée, s’engagea également dans la résistance et devint secrétaire de Jacques Baumel, dans les MUR.
En 1943, Pierre Kahn était à la tête du Service national à l’identité et des faux papiers des MUR. Il encadrait une trentaine de clandestins : une vingtaine à Lyon dans une dizaine de sites et une dizaine à Paris dans deux locaux. Ce service possédait 2 000 matrices de timbres et cachets et bénéficiait d’un efficace réseau dans les administrations. Le service assurait aussi l’impression et la diffusion de l’Aurore. En 1944, l’activité du service fut élargie à la trésorerie.
Pendant le printemps 1944, en mars et en mai 1944, la plupart des sites lyonnais et parisiens tombèrent. Pierre Kahn a été arrêté dans le local de la trésorerie à Neuilly, au 165 rue du Roule, le 18 mai 1944. Après avoir été détenu rue des Saussaies, où il fut torturé, il fut interné à Fresnes puis Compiègne. Il fut déporté le 7 juillet 1944 (dans le convoi dit « Train de la mort ») à Dachau puis à Neckarelz (Neckar) sous le nom de Roger Farelle.
A partir de mai 1944, le Service national des faux papiers du MLN fut confié à Maurice Cachoud (Maurice Loebenberg), qui avait précédemment construit un important service des faux papiers dans le sud de la France. Arrêté le 18 juillet 1944, il fut torturé à mort.
Pierre Kahn a été libéré à Osterburken le 4 avril 1945 et rapatrié le 20 avril 1945.
Il a été fait chevalier de la légion d’honneur en 1946 et médaillé de la résistance.
Le 12 juin 1946, Pierre Kahn épousa Colette Garel à Paris (XVIIe arr.). Le couple divorça en 1949. Kahn épousa en seconde noce Lilian Feldman à Paris (VIIe arr.) le 30 mai 1952.
Par ordonnance du Tribunal de la Seine du 18 mai 1946, il fut autorisé à porter le patronyme de Farelle.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article252229, notice KAHN-FARELLLE Pierre [né KAHN Pierre, Emmanuel]. Pseudonymes : Farelle, Pierre, Pierre-des-faux-papiers, Plutus, Cyrano, Morgan. par Marie-Cécile Bouju, version mise en ligne le 12 novembre 2022, dernière modification le 3 décembre 2022.

Par Marie-Cécile Bouju

ŒUVRE : Je suis un rescapé du camp du Neckar : récit. Paris : Éd. Volets verts, 2000, 91 p.

AUDIOVISUELLE : Pierre Laborie. Pierre-des-faux-papiers. CERRA VHIS (Blagnac), 52 mn [non consulté].
SOURCES : AN 72 AJ 71. - Arch. Paris acte naiss. 9 N151 (n°90) [en ligne]. - SHD GR 16 P 295466. - Laurent Douzou. "Pierre Kahn-Farelle", Le Monde, 4 février 2000.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément