RAFFINI Michel [Dictionnaire Algérie]

Par Louis Botella

Contrôleur technique puis sous-chef d’atelier au chemin de fer ; syndicaliste CGT d’Algérie.

Contrôleur technique à Constantine, Michel Raffini figura, en mai 1932, sur la liste des candidats présentés par la CGT lors de l’élection des délégués auprès du chef de l’arrondissement Matériel de Constantine du réseau de chemin de fer de l’État.

Il était à nouveau candidat, en octobre 1946, auprès du chef du service du Matériel des chemins de fer en Algérie. Michel Raffini était alors sous-chef d’atelier à Alger.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article252554, notice RAFFINI Michel [Dictionnaire Algérie] par Louis Botella, version mise en ligne le 27 novembre 2022, dernière modification le 27 novembre 2022.

Par Louis Botella

SOURCES : Le Cheminot Algérien, organe officiel de l’Union d’Algérie [CGTU puis CGT], octobre 1946 (BNF Gallica). — La Voix du Cheminot Algérien, organe de l’Union des syndicats confédérés [CGT], mai 1932 (BNF Gallica).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément